Familles botaniques

Familles botaniques des plantes et des fleurs

Partie intégrante de la biologie, la botanique est la science consacrée à l’étude des végétaux. Elle présente plusieurs facettes qui la rattachent aux autres sciences du vivant. La botanique, dont les origines remontent à l’antiquité gréco-romaine, fut longtemps une annexe de la médecine, l’étude des plantes étant surtout motivée par leurs propriétés médicinales voire magiques. Par la suite, elle se consacra essentiellement à la classification des plantes, la systématique, jusqu’à s’en trouver caricaturée comme étant « l’art d’insulter les plantes en latin » (Alphonse Karr, romancier et journaliste, 1808-1890). En effet, au cours du XXe siècle, cette science s’est diversifiée en un grand nombre de disciplines de plus en plus spécialisées, allant de la physiologie à l’écologie végétale, en passant entre autres par la génétique et la phytosociologie.
Parmi les familles botaniques des plantes dites « potagères », quatre familles jouent un rôle primordial pour les légumes : les Fabacées (tous les légumes secs parmi lesquels : fève, haricot, lentille, petit pois, pois chiche, soja), les Solanacées (les tomates et les  pommes de terre, mais aussi l’aubergine, les piments  et les poivrons), les Brassicacées, (chou, navet, radis, brocoli, chou de Bruxelles, chou-fleur, chou-rave, colza, cresson, roquette, rutabaga et les herbes aromatiques et condimentaires comme la moutarde et le raifort.), et les Cucurbitacées (courge, citrouille, concombre,  courgette, pâtisson, potimarron, potiron et les herbes aromatiques et condimentaires comme le cornichon et les fruits comme le melon et la pastèque). Tandis que trois familles botaniques  apportent la plupart des herbes aromatiques : les Apiacées (angélique, céleri, cerfeuil, fenouil, livèche, persil), les Lamiacées (basilic, carvi, hysope, marjolaine, mélisse, menthe, origan, sariette, sauge, thym) et les Liliacées (ail, asperge, ciboule, ciboulette, échalote, oignon, poireau).

Familles botaniques