Berce

Berce : n.f.  La berce (mot venant de l’allemand Bartsch qui a donné « bortsch ») est une grande ombellifère (famille des Apiacées – Nom botanique : Heracleum L.) à fleurs blanches qui croît dans les lieux humides. Ses racines étaient auparavant utilisées pour le potage russe bortsch.
On consomme surtout les boutons de berce cuits ou en salade mais légèrement étuvés.
Les berces sont des plantes herbacées du genre Heracleum de la famille des Apiacées.
Description : Le genre Heracleum compte une soixantaine d’espèces largement répandues dans l’hémisphère nord et les montagnes tropicales, dont huit en Europe. Certaines sont toxiques et provoquent des brûlures au soleil. Dans le Sud-Ouest de la France, la berce est communément appelée « la charavie ».
En Picardie, elle est très souvent appelée « chouelle » (séchée, elle est parfois donnée comme nourriture aux lapins).
Cette plante a beaucoup inspiré les artistes « Art Nouveau » de l’École de Nancy : Majorelle, Vallin, Grüber…
En France on peut rencontrer :
– la berce commune (Heracleum sphondylium) avec ses sous-espèces alpinum, pyrenaicum ou sibiricum.
– la berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum).
La berce commune est une plante bisannuelle ou vivace, grande (jusqu’à 2,50 m) à feuilles pennées, les segments dentés, les feuilles supérieures à base très élargie. Les fleurs sont blanches en grandes ombelles, avec les fleurs extérieures présentant des pétales très inégaux. On la rencontre dans les bois clairs, les prés rocailleux jusqu’à 1 700 m. Suivant l’altitude la floraison a lieu d’avril à septembre.
En Amérique du Nord, on retrouve la Berce laineuse Heracleum maximum, d’aspect similaire à la berce commune, mais plus grande.