Nashi

Nashi : Le nashi, parfois écrit nachi (famille des Rosacées – Nom botanique : Pyrus pyrifolia) est une espèce d’arbre du genre Pyrus (les poiriers).
Il est originaire des régions tempérées d’Extrême-Orient, où sa culture remonte au VIIe siècle après J.C. Le nashi est un fruit exotique appelé aussi poire japonaise ou asiatique ; il n’est apparu chez nos primeurs que depuis quelques années. L’arbre ressemble au poirier, avec des feuilles plus grandes.
Le nashi est aussi appelé « pomme-poire », « poire asiatique », « poire japonaise », « poire cristal » ou « poire des sables ».
Il est cultivé pour ses fruits, appelés également « nashis », dont certaines variétés ont plutôt la forme et les dimensions d’une pomme. Cette poire est très croquante et juteuse. Contrairement à son surnom, il n’est pas le résultat du croisement pomme poire.
Cet arbre fruitier est assez rustique et peut résister à des froids allant jusqu’à –15 °C. Il est cultivé principalement au Japon, en Corée du Sud, en Chine. Les variétés les plus cultivées sont originaires du Japon et donnent des fruits en forme de pommes (fruits maliformes)
Le nashi est un arbre de taille relativement petite, à fleurs blanc rosé ressemblant à celles du poirier commun, à feuilles un peu plus grandes.
La floraison a lieu en mars et les fleurs sont d’un blanc rosé. Le fruit arrondi s’apparente à la pomme et se cueille dès le mois d’août. Sa peau lisse est jaune-clair, jaune-vert et bronze.
La chair du nashi est très juteuse, rafraîchissante et parfumée (parfum d’eau de rose). Son goût ressemble à celui de la poire. On peut l’utiliser dans les recettes salées et sucrées comme les pommes et les poires. Quelle que soit la variété, il faut choisir des fruits fermes, sans tache ni meurtrissure car le nashi est aussi sensible au choc que la poire.
Introduite en France seulement en 1980, cette espèce est aussi largement cultivée en Amérique du Nord. Certains cultivars connus tels que « Kumoï » ou « Nijisseki » sont interdits de culture en France en raison de leur grande sensibilité au feu bactérien.
En Europe, on utilise souvent des poiriers européens comme porte-greffe mais on se sert plus volontiers du poirier de Chine sur les autres continents.
Il existe plusieurs variétés de Nashi dont la plupart nécessitent une pollinisation croisée avec un poirier, comme le Williams par exemple :
– Nashi ‘Kosui’ (« Eau bienfaisante ») (1959) : le plus répandu au Japon, maturité fin août.
– ‘Shunsui’ ou ‘Shinsui’ : la meilleure variété, juteux, moyennement productif, maturité au début du mois d’août en zone méditerranéenne.
– ‘Shinseiki’ (Japon, 1945) : forme ronde, épiderme lisse vert-jaune, chair juteuse et sucrée, aussi utilisé comme pollinisateur, maturité début août. Le nom signifie « Nouveau siècle ».
– ‘Chojuro’ (Japon, 1890) : forme ronde légèrement aplatie. Chair sucrée, bonne qualité gustative, maturité entre mi et fin septembre.
– ‘Niitaka’ (Japon, 1927).
– ‘Danbae’ (Corée, 1969 ; aussi appelé ‘Arirang’, ‘Korean Giant’, ‘Olympic’).
– ‘Hosui’ (signifiant « Abondance ») (Japon, 1972) : épiderme de couleur bronzé avec lenticelle blanche, texture juteuse, maturité mi-août/début septembre.
– ‘Hayatama’
– ‘Kimitzuka’
– ‘Kikusui’ : nashi rond de taille moyenne, croquant et juteux, productif, taille de l’arbre moyenne, se conserve bien.
– ‘Seuri’
-‘Shinko’ : auto-stérile, chair fine, se conserve bien.
– ‘Tsu Li’ : nashi ovale de taille moyenne à large, auto-stérile, à polliniser par Ya li.
– ‘Ya Li’ : gros nashi, vigoureux et productif, auto-stérile.
– ‘Kumoi’ : fleur très blanche, fruit rond de couleur brun-doré, avec petit point blanc, chair croquante, bien sucrée.
– Nijisseiki (Japon, 1898) : le nom signifie « XXe siècle », aussi écrit Nijusseiki.