Galette (pâtisserie)

Galette (pâtisserie) : Une galette est un gâteau rond et plat, sans doute le plus ancien des préparations de pâtisserie. En effet, la galette daterait du néolithique, époque à laquelle on cuisait des bouillies (ancêtres de la pâte à galette) de céréales en les étalant sur des pierres chaudes.
Aujourd’hui encore, on confectionne des galettes de pommes de terre (finement émincées ou en purée) ou de céréales (avoine, maïs, millet).
En Bretagne, en Basse-Normandie et en Vendée, les galettes sont des crêpes de sarrasin que l’on garnit de fromage, d’un œuf, d’une saucisse, de sardines grillées, etc.
La galette est plus spécifiquement un petit biscuit sablé au beurre, grande spécialité bretonne. Mais on appelle encore « galettes » divers petits gâteaux secs et croquants, ronds, parfois dentelés, diversement parfumés, garnis ou glacés (surtout au café ou au chocolat).
On distingue aussi les galettes suivantes :
– la galette de ménage, faite de pâte épaisse, compacte, non feuilletée ;
– la galette de plomb, faite d’une pâte non feuilletée, composée de farine, beurre, sel, sucre, lait et œuf, pétrie avec les mains, et cuite au four de campagne avec du feu dessus et dessous ;
– la galette des Rois, faite de pâte feuilletée et confectionnée à l’occasion de la fête des Rois ; elle contient une fève (généralement en un petit sujet en porcelaine), qui permet de désigner le « roi » de la fête ;
– la galette de blé noir, ou galette de sarrasin, fine galette à base de farine de blé noir (communément appelée crêpe en Basse-Bretagne) ;
– la galette de St Michel et la galette de Pont-Aven, des biscuits secs ;
Le terme galette est également utilisé par les marins pour désigner le biscuit de mer, sorte de pain desséché emporté lors des longs voyages, mais qui a été remplacé par du pain cuit à bord.
La galette est également (dans le Nord de la France et en Belgique tant qu’au Congo) une sorte de gaufre rectangulaire qui n’est pas molle.

Autres sens du mot « galette » :  En argot, « galette » désigne l’argent, comme dans La Grosse Galette, titre français du roman de John Dos Passos, The Big Money (1936) ou La Maudite Galette, un film québécois de Denys Arcand.
(Voir Galette sous Argot de bouche).
– Une galette est le nom donné à une dose de crack, qui équivaut environ à 5 prises (ou « cailloux »).
– La galette est aussi la carcasse du chapeau d’homme faite en poil de lapin, ou en carton, ou en toile imprégnés de gomme de laque, et qu’on recouvre ensuite de la pluche.
– La galette est un fil grossier et moins brillant que la soie, obtenu en cardant et filant la soie des cocons percés du bombyx du mûrier.
– Dans le jargon du ski et du snowboard, une galette peut désigner une vautre, ou une taule, voire une gamelle ; c’est-à-dire une chute.
– Une galette peut également désigner un vinyle, ou dans l’industrie des semi-conducteurs un wafer.
–  L’expression « poser une galette » est également un terme d’argot contemporain désignant le vomissement festif.
– Galette (abréviation de Gestionnaire d’Adhérents en Ligne Extrêmement Tarabiscoté mais Tellement Efficace) est un outil en ligne (PHP) de gestion des adhérents et cotisations à destination des associations.
–  Une galette peut désigner un coussin, généralement assez fin, amovible, posé ou attaché sur la partie fonctionnelle d’un siège.
–  Une galette est aussi une roue provisoire pleine de véhicule (substitut de roue de secours).
– La Galette est le surnom des anciennes épaulettes portées par les élèves officiers de Saint-Cyr les plus mal classés. Sa suppression entraîna la création du chant de la Galette, aujourd’hui devenu le chant traditionnel de l’ESM, écrit par Pierre Léon Bouisset.

Voir :
Bouchiar
Cannoli siciliens
Chebakia
Crêpe
Crêpe bretonne
Crêpe dentelle
Galette de blé noir
Galette comtoise
– Galette de pommes de terre
Galette des Rois
Galette-saucisse
Panisse

Voir aussi Galette sus Argot de bouche.