Anisette

Anisette : Le mot « anisette » désigne :
– Une liqueur à base d’anis vert et de diverses autres plantes, notamment la badiane, et dont le degré d’alcool varie de 20 à 25° d’alcool.
Elle est obtenue par mélange d’alcoolat, d’eau de sucre et de grains d’anis vert. En France, on connaît surtout l’anisette de Bordeaux. Au retour des Indes Occidentales, un voyageur en aurait confié la recette à une Bordelaise nommée Marie Brizard (Voir Marie Brizard).
Très appréciée avec le café notamment en Italie. Une des liqueurs italiennes anisées les plus connues est l’anisetta Meletti, créée en 1870 par Silvio Meletti, alors propriétaire du fameux caffè Meletti. Traditionnellement, elle se consomme nature comme digestif ; accompagnée d’un grain de café torréfié elle est dite con la mosca (avec la mouche) ou en petites doses elle peut aussi rallonger un café.
– Un apéritif : Il ne faut pas confondre les anisettes qui sont sucrées, alors que les autres produits (anis, pastis) sont incolores ou teintés et très peu sucrés.
Cet apéritif à base de badiane titrant en général plus de 40 % vol. d’alcool, qui se boit allongé (ou étendu) d’eau à l’instar du pastis ou de l’ouzo, parfois additionné de sirop divers (grenadine, menthe), qui les adoucit. (Les anisettes, elles, se boivent seules sur glace pilée ou sur glaçons).
C’est l’apéritif emblématique des pieds-noirs (*). Les marques les plus connues sont l’anisette Gras (lancée à Alger en 1872, propriété de La Martiniquaise depuis 1987), l’anisette Phénix, l’anisette Cristal et le Super Anis – Galiana. Le plus souvent incolore, il est généralement plus sucré (jusqu’à 100 g/L) que le pastis.
(*) Pieds-noirs : Français d’Algérie.

Voir Anis.
Voir aussi Anisette sous Argot de bouche.

Achetez ici et au meilleur prix du marché vos anisettes (liqueur et apéritif) :