Déhiscence

Déhiscence : n.f.  En botanique, la déhiscence est un phénomène d’ouverture spontanée, généralement sec, d’organes végétaux clos (anthères, fruits) suivant des zones définies, pour libérer leur contenu (graines, pollen, spores, etc.).
Le colchique, l’iris, le pavot, le tabac commun ont des fruits déhiscents.
En été, les fruits de l’acanthe explosent, projetant les graines au loin et permettant une meilleure dissémination.
La silique, fruit du colza, est également un fruit déhiscent.
L’indéhiscence est l’incapacité d’une telle ouverture. Les akènes (fruits secs) du tilleul, des fraisiers ou des pissenlits véritables ne s’ouvrent pas. Ils sont indéhiscents.
Voir : Indéhiscence.