Carignan blanc

Carignan blanc : Le carignan blanc est une variété de cépage carignan avec des baies de couleur blanche. Il est le fruit d’une mutation du carignan gris. Ce type de cépage est de nos jours en voie de disparition. Il reste intéressant car il permet d’obtenir un vin à la fois minéral et très frais. Il constitue un cépage accessoire notamment pour Faugères, Languedoc, et Saint Chinian.
Ses grappes ont une taille importante par rapport à la normale. Celles-ci sont constituées de baies sphériques moyennes dont la peau est épaisse. Le carignan blanc nécessite suffisamment de chaleur et de lumière pour mieux s’épanouir même s’il n’en a pas plus besoin que le carignan aux baies noires bleutées. Il n’est mature que très tardivement.
Ce cépage dégage des arômes de vanille, de fruits jaunes, de fleurs blanches et de sucre roux. Le vin obtenu à partir du carignan blanc est peu alcoolique. Il peut être servi en apéritif et peut accompagner des plats de poissons ainsi que différents types d’entrées. Ce vin peut se conserver de 4 à 8 ans.

Carignan

Carignan : Le cépage Carignan est un cépage rouge originaire d’Espagne (est-il originaire de Cariñena, en Aragon ?), le carignan offre des grappes plutôt grosses et compactes, aux grains noir bleuté et à la peau épaisse. De port dressé, il ne nécessite pas de palissage et convient à la culture en gobelet. Rendement de 110 à 120 hectolitres à l’hectare. Bien qu’en régression, il est encore toléré à 60% dans les Corbières, voire à 70% dans les Côtes du Roussillon et les Côtes de Provence. Très répandu en Espagne, il est appelé mazuelo en Rioja. Cultivé au Chili, et en Californie pour des vins ordinaires, ainsi qu’en Afrique du Nord et en Afrique du Sud.
Il très présent dans les Côtes du Rhône et en Provence. Dans le Languedoc, c’est le plus ancien et de loin, le plus cultivé depuis qu’il a remplacé l’aramon. Il supporte bien la chaleur et le vent. Il aime les pentes sèches et pierreuses. En plaine et en grosse production, il donne des vins peu alcooliques, sans caractère et souvent acides. En coteaux, bien conduit et bien vinifié, le carignan fait merveille avec des vins colorés, charpentés, puissants, généreux, avec sans doute un peu d’astringence. Il demande alors à vieillir, développant des arômes de banane, de mûre, de cerise, de framboise, avec des notes de cuir, de pruneau, de violette et cet inimitable parfum de garrigue.

Il existe aussi un carignan blanc présent surtout dans le Roussillon et l’Hérault,  occupant 1.600 ha en Languedoc-Roussillon, et 60 ha en Provence.