Gros manseng

Gros manseng : Le gros manseng est un cépage blanc provenant du sud-ouest de la France. Cultivé autour de Pau, il occupe près de 2 800ha environ. Ses feuilles sont soit jaunes, soit vertes. Ses grappes sont longues et de taille moyenne tandis que ses baies sont petites et arrondies. Comme le petit manseng auquel il est apparenté, le gros manseng est originaire du pays basque.
Tous les deux associés au courbu constituent les cépages du Jurançon (moelleux ou sec). Ses baies d’un vert pâle sont plus grosses que celles du petit manseng. Il donne des vins très aromatiques, corsés, charnus avec une acidité élevée. C’est un cépage précoce. Il est en général conduit en taille longue. Ces trois cépages font partie de l’encépagement des appellations :

  • Béarn,
  • Côtes de Saint-Mont,
  • Pacherenc du Vic Bilh,
  • Tursan,
  • Vin de pays des Côtes de Gascogne (devenu indication géographique protégée – IGP, depuis 2009).

Le gros manseng affectionne particulièrement les terres argilo-calcaires ainsi que l’arrière saison ensoleillée et sèche du sud de l’Aquitaine. Ce cépage dispose actuellement de 8 clones agréés dont le 397, le 634 et le 731. Le gros manseng connait un débourrement précoce et une maturité très tardive. Il fait partie de ces cépages qui sont associés à un décalage d’un mois par rapport au chasselas. Ce cépage est assez sensible à l’oïdium.
Conduit en taille longue, le gros manseng permet d’obtenir de meilleurs raisins et d’excellents vins blancs. Ces derniers dégagent des arômes de fruits confits, de fleurs épicées et de coing. Secs et modérément alcoolisés, ces vins du gros manseng ont une grande puissance.