Jambon à l’os

Jambon à l’os : Le jambon à l’os est une pièce de viande de porc très appréciée, rapide à préparer, savoureuse et économique. Il se retrouve souvent sur les tables de fêtes en lieu et place de l’habituel chapon farci, on l’appelle alors jambon de Noël.
Le jambon à l’os peut être cuisiné de nombreuses façons. Rôti ou laqué, il croustille sous la dent.
Associé à de la bière blonde ou brune ou aromatisé de fines herbes et autres aromates.
Le plus important est de le cuire lentement et de l’arroser régulièrement pour obtenir un moelleux incomparable.

Quelques préparation culinaires du jambon à l’os :
– Le jambon laqué est un plat traditionnel de fête, délicieusement caramélisé et originaire de Jamaïque ainsi que d’autres pays des Caraïbes. Le glaçage est réalisé avec de la sauce aux canneberges, mais on peut utiliser de la confiture de fraises ou de framboises.
– Une cuisine facile mais raffinée, et qui change du sempiternel jambon au porto ou au madère. Ces belles tranches de jambon à l’os (de porc ou de sanglier), sont cuisinées en sauce à la crème parfumée aux échalotes et au vin blanc. On sert ce jambon à l’os avec des épinards ou un bon gratin dauphinois et voici un repas de fête rapide et gourmand.
– Un délicieux jambon cuit à la broche, parfumé aux herbes aromatiques. Assaisonné de sauce au vin blanc, whisky, bière, jus de citron, gingembre, ail, thym, romarin, sauge, ananas et yaourt, cette viande est délicatement aromatisée, savoureuse, croustillante à l’extérieur et tendre à l’intérieur. Sa cuisson peut se faire au four, en rôtissoire ou au barbecue.
– Une version un peu belge d’un classique britannique qui trouvera sans problème place sur les tables de fêtes, si on peut mettre la main sur un gammon, qui est un jambon désossé et saumuré, sinon un jambon à l’os classique peut faire l’affaire.
Ce jambon à cuire est très populaire en Angleterre. Associé à la bière brune, c’est un mariage qui marche à la perfection, alors si en plus cette bière est belge (une bière d’abbaye brune, par exemple), c’est une recette gagnante.
– Une cuisse de sanglier cuite en un jambon préalablement passée en saumure, aromatisé de fines herbes, vin blanc et autres aromates. Une préparation raffinée pour un jambon de sanglier servi froid avec une sauce gibier, ou servi chaud, rôti à la broche.
– Un jambon de Noël agrémenté de poireau, de navet, de carottes, d’oignons, d’ail, de romarin et de laurier. Le miel, la moutarde et la sauce Worcestershire se chargeront de sublimer ce jambon.