Dendeng (cuisine indonésienne)

Dendeng (cuisine indonésienne) : Le dendeng est de la viande séchée en tranches minces de la cuisine indonésienne. Il est fabriqué avec un mélange de sucre et d’épices et séché par friture. Il est assez  semblable au jerky. Le dendeng a été créé par le peuple Minangkabau (*).
(*) Les Minangkabau (en jawi : مينڠكاباو, Urang Padang, d’après la capitale provinciale) sont un groupe ethnique habitant :
– en Indonésie dans les hauts plateaux de la province de Sumatra occidental et dans les îles Riau, où ils sont au nombre de 6 462 713 habitants.
– en Malaisie, dans l’État de Negeri Sembilan, où ils sont 891 000 habitants.

À l’origine, ils fabriquaient le dendeng avec de la viande de bœuf, maintenant il est fait avec toutes sortes de viandes y compris de la viande de gibier.
Le dendeng peut être conservé pendant des jours et ainsi il était amené pour être consommer quand les peuplades voyageaient.
La version Minangkabau est probablement le plat de viande séchée le plus populaire en Indonésie.

Variantes : Le dendeng le plus répandu en Indonésie est le dendeng sapi (dendeng au bœuf). Son goût est généralement sucré à cause de l’ajout de caramel fait avec du sucre de coco. Cependant, ce type de viande exotique est également disponible en particulier dans l’est de l’Indonésie. Le dendeng russe (dendeng de cerf) peut être trouvé dans les îles Nusa Tenggara et en Papouasie.
Il s’appelle Dendeng Balado ou Dendeng Batokok qui est une spécialité de Padang à Sumatra Ouest, à base de bœuf qui est frit avant d’ajouter des piments et d’autres ingrédients.
Les Chinois indonésiens préfèrent généralement le dendeng de porc appelé bakkwa.

Indonésie