Cybersquatting (du vin)

Cybersquatting (du vin) : Cette grave nuisance internet  qui touche le monde du vin  consiste à enregistrer un nom de domaine (ou un nom approchant) correspondant à un château, un vin, un vignoble, une région viticole… avec l’intention de le revendre à son légitime propriétaire ou pire à l’utiliser d’une manière frauduleuse (faux sites, utilisation de pages dite parking renvoyant vers des sites de vente de vins contrefaits…).
Premières victimes : les grands châteaux bordelais qui subissent de plein fouet cet intense détournement informatique. A croire que la célèbre classification de 1855 sert de cheval de Troie à ces cyberpirates avec, à tout seigneur tout honneur, les premiers grands crus : Haut-Brion, Lafite-Rothschild, Latour, Margaux ou Mouton-Rothschild en se servant d’adresses comme chateau-haut-brion.info, chateaulafite.com, latour.asia, buychateauhautbrion.com, mylafiterothschild.com, lafite.com.tw, margaux.ru, lafite.cz, etc.

L’agence Keeep Alert créée par le groupe girondin Systonic s’est spécialisé dans la surveillance de l’utilisation du nom des marques sur internet. Elle a sonné le signal d’alarme après avoir répertorié des milliers de détournements, une bonne centaine pour Haut-Brion, 500 pour Margaux, un millier pour Mouton et jusqu’à plusieurs milliers pour Latour. Il faut savoir que la création d’un nom de domaine est très libérale et peu couteuse ; que la France joue petit bras dans ce domaine. Ainsi face aux 2 millions de domaines en .fr, la Hollande à elle seule  affiche 5 millions en .nl. Et que dire des 14 millions en .de (Allemagne) et 9 millions en .uk (Royaume-Uni) ?
La seule solution est d’enregistrer le plus vite possible  son nom de domaine avec toutes les extensions génériques importantes (.net, .com, .org, .tel …) et évidemment de l’étendre à toutes les extensions géographiques où se trouve les principaux marchés du vin.  On peut en register ses noms de domaines via la très sérieuse agence française d’enregistrement Gandi.
Il y a urgence car l’Icann*, l’autorité internationale qui gère les extensions sur Internet, a largement étendu depuis 2012 le nombre des extensions de codes génériques avec notamment un .wine.

*Icann : Internet Corporation for Assigned Names and Numbers.