Masculin

Masculin : adj. On définit un vin masculin comme puissant, charpenté, corsé, un vin qui a plus de corps, plus de tannins. En opposition, un vin féminin est plutôt rond, souple, plus subtil, plus élégant, plus facile à boire. Peut-on aller jusqu’aux clichés prétendant que la Bourgogne produit des vins féminins alors que Bordeaux a l’apanage des vins masculins. Dans ces conditions, les vins blancs seraient-ils des vins de femme et les vins rouges des vins d’homme ? Et pourtant, n’a-t-on pas affirmé que les Margaux sont le plus féminin des Médoc alors qu’en montant vers Saint-Estèphe, on trouve des vins plus corsés et donc plus masculins.
Il est communément admis que certains vins, indépendamment de la personne qui les a produits, sont plutôt féminins et que d’autres possèdent des qualités normalement attribuées aux hommes. Depuis Noé jusqu’à une trentaine d’années, à part quelques veuves en Champagne, le vin a été une affaire d’homme. Aujourd’hui, les femmes ont investi la filière vini-viticole, ce qui ne va pas sans l’apparition de nouveaux préjugés sur un goût féminin du vin.