Part des anges

Part des anges : locut. La «  part des Anges » est le volume de vin ou d’alcool perdu par évaporation lors de l’élevage en fûts. Cette expression s’emploie surtout pour les spiritueux élaborés à Cognac et dans l’Armagnac. L’administration fiscale prend en compte cette part des anges dans le calcul des stocks d’eaux-de-vie dans les chais et admet une perte de 2 à 3% par an selon la taille des fûts.
La version anglaise (Angels’share) s’emploie aussi chez les producteurs de whisky. Cette évaporation est également prise en compte par l’administration fiscale britannique.