Piquette

Piquette : n. f. La piquette désigne un petit vin de table. La piquette peut être un vin peu alcoolisé élaboré en faisant passer de l’eau sur le mar de raisin avant son pressurage. L’eau se chargeait avec les restes d’alcool, d’anthocyanes colorantes et d’arômes, donnant un petit vin léger qui ne se conservait pas longtemps. Cette pratique servait à abreuver les familles de vigneron, afin de vendre le bon vin et d’en tirer le plus grand bénéfice. L’interdiction en France de ce mode opératoire a longtemps été contenue dans les dispositions du code du vin. Ces dispositions ont été abrogées en 2003. Pour autant, une interdiction similaire contenue dans les dispositions du code général des impôts demeure en vigueur.
En région parisienne, la piquette était un vin jeune et légèrement pétillant qui était notamment produit à partir des vignes de la colline de Belleville ( 77e quartier administratif de Paris situé dans le 20 arrondissement).
À défaut de se prendre une piquette (défaite humiliante), un candidat (ou une équipe sportive) peut s’offrir à titre de compensation un vin médiocre, une vinasse…c’est à dire une piquette.
Autre sens mais qui n’a rien à voir avec le vin, la piquette est une boisson alcoolisée obtenue en faisant macérer dans de l’eau le marc qui reste du pressurage mais dont la commercialisation de cette boisson est interdite.

Voir Piquette sous le dictionnaire  » Argot de bouche «