Pleurs

Pleurs (viticulture) : n. m. pl. Les pleurs qu’on constate au niveau des plaies de taille (bout des sarments)  sont le premier signe du réveil de la vigne à la sortie de l’hiver. On dit alors que la vigne pleure. Pour cela, il faut que le sol, à une profondeur de 25 centimètres atteigne une température légèrement supérieure à 10°. La vigne va  commencer  à puiser de l’eau et envoie de la sève jusqu’aux extrémités des branches. A ce stade, il est possible de commencer la taille de printemps, moment délicat, car une fois taillée, la vigne est très sensible aux gelées.

Pleurs

Pleurs : n. m. pl. Après avoir fait tourner le vin dans son verre, il est possible d’observer des gouttes transparentes qui descendent lentement sur la paroi après l’écoulement  du vin. Ces gouttes sont qualifiées de pleurs, de larmes ou de jambes. On explique leur présence par une différence d’évaporation et de tension capillaire entre l’eau et l’alcool.