Allégés (Produits laitiers)

Allégés (Produits laitiers) : adj.  Selon la réglementation, un produit est allégé s’il contient au minimum 25 % en moins d’une substance nutritionnelle donnée par rapport au produit traditionnel. La substance en question peut être le sucre, le sel, ou les graisses. De nombreux aliments peuvent être allégés. Concernant les fromages et les laitages, la margarine, le beurre. Ce dernier contient jusqu’à 82 % de matières grasses, ceux dits allégés entre 41 et 65 %, et les spécialités laitières à tartiner de 20 à 41 %
Le goût de ces différents aliments diffère le moins possible du produit normal. Les industriels travaillent énormément sur les arômes à conserver. Ils tentent d’identifier de nouveaux édulcorants, aux rendus sensoriels très variables. Le prix de ces aliments est plus cher. Cette augmentation est justifiée non pas par le coût des matières premières mais bien parce que ces produits sont le fruit de gros investissements en recherches et développement.
Cependant, la matière grasse participe à l’affirmation des saveurs comme support sapide. Les fromages dits bas en matière grasse sont donc beaucoup plus fades au goût.
Pour alléger en matières grasses, on peut sélectionner des matières premières moins grasses comme par exemple utiliser du lait écrémé pour les yaourts.
Une autre technique est de remplacer les graisses par des acides gras modifiés qui ne sont pas digérés et n’apportent donc aucune calorie. Pour le beurre ou la margarine allégée, il suffit d’ajouter de l’eau.
Les aliments enrichis en oméga 3 (acides gras polyinsaturés) sont des aliments qui permettent de mettre notre santé au menu, et ils ne répondent pas à la définition de light mais à celle d’alicaments.
Les produits light constituent un bon complément dans le cadre d’un régime amincissant, car ils permettent de ne pas se priver de certains aliments.
Selon les nutritionnistes, les aliments allégés peuvent aider à maigrir si une alimentation contrôlée est mise en place. Cependant, bien souvent, le consommateur étant persuadé de la faible valeur calorique de l’aliment, il s’autorise à en manger plus, or, comme ils ne sont pas totalement exempts de sucre et/ou de graisses, il ingère le même nombre de calories qu’avec des produits classiques…
En outre, les « allégés en sucre » ne signifie pas « allégés en gras » et inversement.
Si, d’un point de vue marketing, les allégés sont désignés comme « light », « ligne », « minceur », « fitness », « 0 % calories », il est essentiel, pour identifier correctement leur valeur calorique, de bien décrypter les étiquettes, et de tenir compte de l’apport en matières grasses et en sucre.