Hémérocalle

Hémérocalle : L’hémérocalle (appelées selon les pays : belle-de-jour, lys d’un jour, lirio del dia, daylily,…) est une plante vivace (famille des Liliacées – Nom botanique : Hemerocallis cv.) devant son nom du grec hemera « jour » et kalos « beauté ». Seule sa fleur et ses boutons floraux sont comestibles.
Les fleurs de la plupart des espèces s’épanouissent à l’aube et se fanent au coucher du soleil, pour être remplacées par une autre sur la même tige le lendemain. Certaines espèces fleurissent la nuit. Les hémérocalles sont étonnamment peu utilisées comme fleurs coupées bien qu’elles continuent à faire de nouvelles fleurs sur les tiges coupées pendant plusieurs jours.
Son goût ainsi que sa forme conique sont très spécifiques.
Selon la médecine chinoise, cette fleur serait pleine de fer, de vitamine A et donnerait bonne mine.
Il en existe deux sortes : le bouton jaune ou la jeune pousse.
Elles peuvent s’apprêter en salade composée ou soupe glacée. On la prépare aussi en omelette. Elles peuvent etre aussi farcies, mais il faut enlever les étamines et le pistil avant usage. Les boutons peuvent êtres cuits ou frits.
Cette fleur convient très bien pour farcir, elle est grande et assez solide pour ne pas la déchirer.
Certaines ont un goût sucré, d’autres un goût poivré, il faut goûter.
Les variétés poivrées sont délicieuses farcies de chair de crabe ou de crevettes en mayonnaise.
A Taïwan, parmi les plats les plus connus à base d’hémérocalle, on trouve «  la soupe d’hémérocalle au bouton jaune » et « les émincées de champignons sautés aux jeunes pousses ».
Elle est toutefois à consommer avec modération car cette herbe aromatique aux vertus équivoques était connue par les Romains sous le nom de satureia ou « herbe à satyre ».