Absinthe

Absinthe : L’absinthe (Nom botanique : Artemisia absinthium L.), qui est aussi nommée grande absinthe en opposition avec la petite absinthe (Artemisia pontica), est une plante de la famille des Astéracées.

Noms communs : grande absinthe, absin, aluyne, aluine, alvine, aloïne, armoise, herbe sainte, herbe aux vers, menu alvine, armoise amère, absinthe suisse.
Description : L’absinthe est une plante vivace, herbacée qui mesure entre 0.50 et 1 mètre. Elle est recouverte de poils soyeux blancs argentés et de nombreuses glandes oléifères. La tige est de couleur vert argent, droite, cannelée, ramifiée et très feuillée.
Les feuilles sont alternes, gris verdâtre sur le dessus et presque blanches et soyeuses sur le dessous. Les feuilles basilaires mesurent jusqu’à 25 centimètres de long et sont longuement pétiolées. Les feuilles caulinaires sont brièvement pétiolées, moins divisées. Les feuilles au sommet peuvent même être simples et sessiles (sans pétiole). La plante possède un rhizome dur.
La floraison a lieu de juillet à septembre. Les fleurs sont jaunes, tubulaires, réunies en capitules (Composée) globuleux, penchés, à leur tour réunis en panicules feuillés et ramifiées.
Les fruits sont des akènes.
L’absinthe était la plante d’Artémis, déesse grecque responsable des morts violentes.
Distribution et habitat de l’absinthe : L’habitat type est les friches vivaces xérophiles, médio-européennes ; l’aire de répartition est eurasiatique.
La petite absinthe ou absinthe pontique a des feuilles petites et très divisées, cotonneuses seulement en dessous. Elle reste basse et en touffes. Son odeur et sa saveur sont beaucoup moins fortes que celles de la grande absinthe.
La petite absinthe est surtout utilisée pour la coloration de la liqueur.
Originaire des régions continentales à climat tempéré d’Europe, d’Asie et d’Afrique du Nord. Naturalisée ailleurs. Elle y pousse sur les terrains incultes et arides, sur les pentes rocheuses, au bord des chemins et des champs.

Emplois de l’absinthe : Cette plante peut être utilisée en infusion avec du vin, de la bière en poudre ainsi qu’en décoction. En usage externe, on recourt à un cataplasme chaud, mais également à la décoction.
– Aromate : L’absinthe est surtout connue pour avoir été l’ingrédient de base d’une boisson alcoolisée populaire au XIXe siècle. Rimbaud, Baudelaire et Verlaine étaient des grands buveurs d’absinthe.
Interdite dans de nombreux pays depuis le début du XXe siècle, elle est de nouveau autorisée dans certains pays depuis quelques années, à condition que son taux de thuyone soit limité.
– Vin d’absinthe, dont le vin pelin roumain.
– Au Maroc, où on l’appelle chiba, elle est utilisée en remplacement de la menthe dans le thé. La menthe étant rafraîchissante, on lui préfère le chiba quand le temps se refroidit.