Amarante queue de renard

Amarante queue de renard : L’amarante queue de renard ou amarante caudée ( Nom botanique : Amaranthus caudatus) est une espèce de plante herbacée de la famille des Amaranthacées ou des Chénopodiacées selon la classification classique de Cronquist (1981).
Autre noms : amarante rouge, amarante couleur de sang ou amarante paniculée ou amarante sanglante, épinard du Soudan.
Elle atteint une hauteur d’un mètre. Elle est originaire du Sud de l’Asie. Elle est aussi nommée Kiwicha, de son nom en langue quechua au Pérou où elle est cultivée à des fins alimentaires.
L’amarante queue de renard est une plante annuelle qui atteint une hauteur de 50 à 100 cm. Sa période de floraison s’étend d’août à septembre et son inflorescence sont des panicules retombantes de couleur rouge pourpré. Il s’agit d’une plante hermaphrodite. On la retrouve dans les friches annuelles et les habitats riches en azote et en chaleur puisqu’il s’agit d’une plante nitrophile et thermophile. Son aire de répartition est subtropicale.
Jadis, l’amarante queue de renard était considérée comme une plante magique associée à la magie blanche. Malgré son rouge carmin, repérable de loin, l’amarante queue de renard rendrait invisible.
Des recherches sont en cours pour évaluer sa teneur en calcium, taux estimé à 476 mg pour 100 g.
C’est une plante cultivée à des fins alimentaires dans les Andes d’Équateur, du Pérou et de Bolivie et dans les zones montagneuses d’Amérique centrale. On utilise le grain pour faire de la farine et fabriquer des galettes et des petits pains, mais aussi comme une céréale pour le petit-déjeuner. Les jeunes pousses des feuilles sont également utilisées comme https://www.gastronomiac.com/glossaire_des_produi/legume/ dans diverses préparations. La teneur en protéines du grain est très élevée et la répartition en acides aminés est optimale pour l’alimentation humaine.
C’est également une plante ornementale souvent utilisée en espaces verts et pour la confection de bouquets secs.