Andaliman (poivre)

Andaliman (poivre) : Le poivre noir Andaliman est un poivre indonésien surprenant et extrêmement rare. Il est cultivé depuis longtemps par les Bataks, des Chrétiens du nord de l’île de Sumatra, en Indonésie. Les meilleurs terroirs pour la culture de cette épice se situent près du lac Toba, l’un des plus grands lacs volcaniques de la planète. Certaines plantations se trouvent littéralement à l’intérieur du cratère. Les Bataks utilisent ce poivre comme on se sert du poivre noir en Occident. Il constitue le poivre de tous les jours et se retrouve dans presque tous les plats de viande et de poisson.
Son parfum est comparable à celui du poivre de Sichuan, avec des notes d’agrumes (mandarine, lime) beaucoup plus intenses. Ses propriétés anesthésiantes, plus subtiles que celles de son parent sichuanais, atténuent la sensation brûlante que peuvent provoquer les piments forts. On peut l’ajouter entier dans des sauces et des plats mijotés, ou encore le combiner à des épices comme le galanga, le gingembre, le piment, le curcuma et l’ail, pour parfumer des plats de poisson ou de volaille.