Aneth

Aneth : n.m.  L’aneth est une plante aromatique ombellifères (famille des Apiacées), originaire d’Orient et introduite dès l’Antiquité en Europe, nommée aussi « faux anis » ou « fenouil bâtard».
L’aneth était, à Rome, le symbole de la vitalité.
Au moyen âge, l’aneth était utilisé en sorcellerie pour éloigner la malchance et les mauvais sorts. A cette même époque, l’aneth était aussi un des ingrédients du philtre d’amour.
L’aneth sauvage était cultivé pour ses feuilles et ses graines utilisées en pharmacopée et comme condiment. Il est aujourd’hui apprécié des gastronomes tant pour ses graines aromatiques que pour ses feuilles riches en essences, proches par le goût des brins de fenouil frais.
Bouquet de plumes vertes duveteuses, ses feuille filiformes et longues, poussent en rameaux sur une tige creuse, souvent unique, contrairement au fenouil. Ses fleurs en ombelle jaune pâle produisent de petites graines de 3 mm de long environ, de couleur brune striée de jaune. Elles sont ovales, légèrement aplaties et ses bords sont amincis en fine membrane, ce qui lui donne l’apparence des graines de carvi.
L’aneth est employé sous l’une ou l’autre de ses formes dans les cuisines d’Europe centrale, du Nord et de l’Est. C’est l’aromate principal du
gravlax suédois (saumon cru mariné).
On l’ajoute au vinaigre des cornichons à la russe (molossol).
Indispensable à la préparation des terrines de poisson, l’aneth accompagne salade de pommes de terre, concombre ou fromage blanc.