Botzi (poire)

Botzi (poire) :   « Botzi » (ou botsi) est le nom d’une poire du canton de Fribourg en Suisse. La poire dite « à Botzi » se mange uniquement cuite.
Accompagnant délicieusement bien le ragoût d’agneau lors du repas de la fête locale de la Bénichon, la poire à Botzi est une variété typiquement fribourgeoise et aussi le premier fruit suisse à bénéficier d’une AOC.
La poire à Botzi tire son nom du patois « botset », qui signifie « grappe ». En effet, cette petite poire se développe en bouquets, qui peuvent compter jusqu’à cinq fruits. Si la poire à Botzi AOC est aussi profondément liée à la Bénichon, c’est parce qu’elle se récoltait autrefois à la même époque que se tenait la grande célébration automnale, à savoir mi-septembre. Chaque agriculteur avait son arbre à poire à Botzi dans son verger, et pouvait ainsi agrémenter son repas de Bénichon de ces merveilles fondantes et savoureuses. Car c’est en la cuisant que la poire révèle ses arômes les plus surprenants. Un goût caramélisé qui se marie aussi bien avec des plats principaux que des desserts.
La culture de la poire à Botzi est délicate. Seuls une vingtaine d’agriculteurs cultivent ce fruit dans la région. Très réceptive à son environnement, elle se parfume selon l’endroit où elle est cultivée. Ainsi, une poire qui se développe près d’une forêt n’aura pas le même parfum que si elle pousse près d’un champ de colza. Cette culture demande beaucoup de soin et de surveillance, pour éviter que des champignons ou des insectes viennent la détériorer.
La période de maturation est aussi très courte, ne dépassant pas quelques jours. La récolte est alors une véritable course contre la montre.