Chayotte

Chayotte : La chayotte est une courge grimpante (famille des Cucurbitacées – Nom botanique Sechium edule)). Elle est originaire du Mexique. Elle est aussi appelée « cristophine » aux Antilles, « chouchou » à La Réunion et « chouchoute » ou « sosety » à Madagascar et en Polynésie.
Ces noms désignent le même légume ; c’est en souvenir de Christophe Colomb que la chayotte porte le nom de christophine. On la trouve dans toute l’Amérique Centrale, les Antilles, la Réunion, en Afrique du Nord. C’est une plante vivace qui pousse en tige rampante, comme une courge, parfois maintenue en treilles et dont les racines sont des tubercules comme les pommes de terre. Elle est peu calorique avec 12 Kcal ou 50 ‹J pour 100 grammes.
La chayotte est une baie à l’aspect d’une grosse poire rugueuse, bosselée très dure, verte ou blanche pouvant mesurer jusqu’à 20 cm. Sa chair, blanche à vert pâle, ferme et homogène a le goût de la pomme de terre ; sa saveur est peu marquée, douce.

Emplois culinaires de la  chayotte : tout se mange dans cette plante.
La chayotte se consomme crue en salade ou cuite ; il est préférable de la peler.
– l’amande de la graine, de 2 à 5 cm de long, appelée « grain de chouchou » (Voir Chouchou).
– les pousses consommées en bouillon ou comme des asperges.
– les feuilles dont on fait des brèdes (fricassée de feuilles).
– les racines en tubercules appelées chinchayottes ou « patate chouchou » par les Réunionnais. Crue, la chayotte se mange râpée en vinaigrette ou en petits dés ; sa chair est tendre tout en étant craquante. Cuite, épluchée, après avoir enlevé le cœur, elle est coupée en gros dés, cuite à la vapeur ou dans l’eau ; elle a la consistance du navet.
On la prépare aussi en purée, gratin, daube, cari, rougail, ratatouille au lard et lait de coco, en soufflé, soupes et potages, coupée en deux pour la farcir et la cuire au four, mais aussi sucrée dans les gâteaux ou des confitures.
Elle est indispensable au « mange-mêle » (ratatouille au lard et lait de coco).