Chou commun

Chou commun : Le chou (familles des Brassicacées – Nom botanique : Brassica oleracea L., 1753) est une espèce de plantes originaire du sud-ouest de l’Europe. Plantes généralement bisannuelles, leurs feuilles comestibles peuvent ou non former une tête compacte ou « pomme ». Leur culture en tant que légume remonte à la plus haute Antiquité, à partir de formes sauvages originaires d’Europe de l’Ouest ou d’Europe méridionale.
Le chou cultivé, légume volumineux (hors choux de Bruxelles et quelques variétés plus petites), est dense et nutritif. Il fait partie des cultures à plus fort rendement (jusqu’à 160 tonnes par hectare en conditions idéales) mais compte tenu de ses importants besoins en azote, il a tendance à épuiser les sols et ne doit être cultivé sur la même parcelle qu’une fois tous les 5 ans.

Histoire : Le chou sauvage ou « chou des falaises » (Brassica oleracea subsp. oleracea, ancêtre de tous les choux cultivés) n’est plus naturellement présent que sur certaines dunes, bandes de galets et falaises littorales atlantiques d’Europe de l’Ouest (France, Espagne, sud du Royaume-Uni).
En France, ce chou est encore présent, mais rare ou en forte régression en Basse-Normandie, Nord-Pas-de-Calais et Poitou-Charentes. Dans ces régions il ne subsiste qu’à l’état d’individus isolés ou en petites populations très localisées et menacées. Par contre, en Haute-Normandie il est encore abondant et ne montre pas de signe de régression. On ignore cependant comment l’espèce affrontera le dérèglement climatique attendu, ainsi que la montée du niveau des océans. Au vu des critères UICN, le chou sauvage est classé dans la catégorie préoccupation mineure (LC), mais a pourtant été retenu en France parmi les espèces déterminantes de ZNIEFF et pourrait l’être pour certaines cartographies de la Trame verte en raison du fait que ces régions sont d’importance mondiale pour la conservation de la diversité génétique de ce taxon, qui est, comme celle de la betterave maritime d’intérêt agricole potentiel pour les générations futures
Il fait partie des plantes dont la culture est recommandée dans les domaines royaux par Charlemagne dans le capitulaire De Villis (fin du VIIIe ou début du IXe siècle).
Variétés : La sélection multi-millénaire de la très vaste et polymorphe Brassica oleracea a abouti à des variétés ou formes très différentes des formes d’origines, mais aussi très différentes entre elles. Ces très nombreuses variétés sont généralement classées en groupe.
Valeurs nutritives et médicinales :  Le chou fait partie d’une grande famille au sein de laquelle on trouve le radis, le cresson, la rave, le navet… Tous ont comme particularité d’être riche en vitamines. Connu depuis longtemps pour ses vertus phyto-thérapeutiques, Caton (234-149 av. J.-C.) décrit le chou ainsi dans son traité d’agriculture : « Si dans un banquet tu veux boire et manger beaucoup et avec plaisir, prends avant le repas du chou, autant qu’il te plaît, avec du vinaigre, et de même, après le repas, prends-en environ 5 feuilles : tu seras comme si tu n’avais rien mangé, et pourras boire autant que tu veux ».

Production mondiale du chou :

Production en tonnes. Chiffres 2014-2015
Données de FAOSTAT (FAO)
 Chine 30584911 46 % 32601000 48 %
 Inde 5800000 9 % 6000000 9 %
 Russie 4440570 7 % 4500000 7 %
 Corée du Sud 2959855 4 % 2800000 4 %
 États-Unis 2433110 4 % 2450000 4 %
 Japon 2343000 4 % 2300000 3 %
 Indonésie 1551430 2 % 1551430 2 %
Autres pays 16714708 25 % 16177163 24 %
Total 66827584 100 % 68379593 100 %

Emplois culinaires du chou : Les choux sont généralement cuits ou cuisinés ou servis en salade. Ils se conservent bien et constituaient ainsi un légume d’hiver courant autrefois. La choucroute est un chou fermenté souvent utilisé comme accompagnement. Son origine remonte très probablement de la Chine.
La cuisson prolongée du chou provoque la libération de composés soufrés malodorants. Pour éviter cela, il faut le cuire dans un grand excès d’eau bouillante et l’égoutter dès qu’il est cuit.
Une des manières les plus connues de consommer le chou est la soupe au chou, dont certains ont même fait un régime amaigrissant dont les vertus seraient de stimuler l’amincissement en régulant le métabolisme (*) du sucre et des graisses, type de régime très controversé et peut être dangereux pour la santé s’il est pratiqué avec excès et sans contrôle médical dont les propriétés seraient de nettoyer l’organisme par une élimination de toxines.

(*) Métabolisme : Ensemble des transformations chimiques et physico-chimiques qui s’accomplissent dans tous les tissus de l’organisme vivant (dépenses énergétiques, échanges, nutrition…).