Faîne

Faîne : La faîne (ou faine) est le fruit du hêtre commun (famille des Fabacées – Nom botanique : Fagus sylvatica) qui est un arbre forestier de grande taille. La faîne ressemble à une petite châtaigne en forme de pyramide, de couleur blanchâtre. Les faînes qui se récoltent au mois d’octobre, sont enfermées par deux ou trois dans une capsule brunâtre. La saveur de son mande, riche en corps gras, rappelle celle de la noisette.
Les farines issues de la faîne est peuvent se consommer crues mais, trop astringentes, elles sont meilleures grillées On extrait de la faîne une excellente huile comestible. Les matières grasses sont composées à 75% d’acides non saturés.
Autrefois la faîne faisait partie de l’alimentation en Grèce antique. Les faînes crues contiennent une grande quantité d’acide oxalique et de la triméthylamine. Ce dernier composé est toxique si on le mange en grande quantité, mais le grillage des faînes en réduit la teneur.
En période de disette, elles étaient consommées par les humains comme aliment d’appoint. On pouvait les faire bouillir comme des châtaignes ou les broyer pour en faire un beurre aux propriétés vermifuges ou parasiticides. Les graines, après avoir été mises à macérer dans l’eau pour en évacuer les tanins, pouvaient être également moulues en farine. Aujourd’hui, on utilise plutôt des faînes grillées comme amuse-gueule pour apéritifs ou garnitures de salades.
Elles étaient également pressées pour obtenir une huile comestible, a priori exempte de fagine et ne rancissant pas facilement. Cette huile pouvait être aussi utilisée pour l’éclairage.
Plus récemment, la récolte des faînes (et des glands, récolte étendue par la jurisprudence aux noisettes et autres produits des bois) a souvent été réglementée, comme le montrent les adjudications de faines et/ou glands conservées dans les archives nationales et départementales des Eaux et Forêts ou cités dans la littérature.