Gentiane

Gentiane : « Gentiane » est un nom vernaculaire qui désigne en français plusieurs espèces de plantes de la famille des Gentianacées, appartenant aux genres Gentiana, Gentianella ou Gentianopsis.
Ce sont des plantes herbacées des montagnes d’Europe, notamment du Massif central, des Alpes et du Jura dont les racines produisent un suc amer aux propriétés toniques qui est un succédané du quinquina. La grande gentiane jaune (espèce Gentiana lutea) était une véritable panacée pour les montagnards et les bûcherons.
La gentiane acaule est une plante des montagnes aux fleurs bleu vif.

Emplois de la gentiane : Aujourd’hui elle est utilisée à cause de ses vertus toniques, apéritives et digestives. Avec l’essence de gentiane, on fait une liqueur française et suisse obtenue par la distillation des racines de gentiane.
Les racines de la grande gentiane, macérées et/ou distillées, sont utilisées dans la fabrication de liqueurs ou d’apéritifs à marques déposées, comme la « Suze », l’« Avèze », la « Salers », le « Bonal », le « Picon », la « Fourche du Diable », en France.
En Suisse, elle est présente dans l’apéritif Les Diablerets ou dans l’Appenzeller Alpenbitter. On prépare également la « genziana », une liqueur de gentiane, dans l’Abruzzo en Italie.
Les racines sont également employées pour la préparation d’eaux-de-vie en France (distillerie Michel à Chapelle-des-Bois), en Suisse (distillerie Bonny du Risoux aux Charbonnières près du Lac de Joux), en Italie (distillerie Boroni), en Allemagne (distillerie Grassl) et en Autriche.
L’Antidote, une bière ambrée (châtaigne et gentiane).
À la Fût, une micro-brasserie québécoise, a présenté une bière sans houblon, aromatisée à la gentiane, lors de la 15e édition du Mondial de la Bière de Montréal en 2008.
Ainsi que le tout récent Auvergnat Cola et Bougnat Cola qui contiennent dans leur formule de la gentiane.
La gentiane est mise en valeur lors de la Fête de la Gentiane qui a lieu chaque année à Picherande (Puy-de-Dôme), nommé « Village Européen de la Gentiane » à Riom-ès-Montagnes (Cantal, Auvergne), ainsi qu’à la « Fête à la gentiane » des Breuleux dans le Jura (Suisse).
On l’utilise aujourd’hui dans les desserts (sorbet, granité) et les pâtisseries et, depuis peu, en cuisine.