Ginseng

Ginseng : Le ginseng est la racine d’une plante vivace appelée Aralia qui appartient au genre Panax (famille des Araliacées – Nom botanique : Panax ginseng). Environ dix espèces de ginseng sont cultivées à travers le monde ; les espèces les plus connues sont Panax ginseng C.A. Meyer, originaire d’Asie du Nord-Est, et Panax quinquefolium (ginseng américain). La racine du ginseng est réputée pour ses propriétés pharmaceutiques, mais est aussi utilisée comme aliment classique (légume). Le nom générique « Panax » vient des mots grecs Pan, qui signifie « tout », et Akos qui veut dire « remède ». Panax (en français : panacée) désigne donc le remède universel. Le ginseng est une base essentielle de la pharmacopée asiatique et sa renommée est proverbiale en Asie.
Origines et appellations du ginseng : Le ginseng le plus réputé est essentiellement cultivé en Corée. Les Coréens l’appellent « insam », la racine en forme d’homme ou « goryo insam. En effet, une racine âgée peut prendre une allure anthropomorphe (un tronc avec deux bras et deux jambes). Le mot « ginseng » vient du chinois mandarin « rénshēn », « rén » désignant « l’homme », et « shēn » signifiant « racine ».
« Rénshēn » est devenu ginseng comme une prononciation anglaise de la manière japonaise de lire ces caractères chinois. Cependant, aujourd’hui, le mot japonais correspondant à ces caractères, « ninjin, signifie « carotte », et en japonais le ginseng s’appelle « chosen ninjin », à partir de Choson (Période Joseon), nom de la dernière dynastie régnante de Corée.
Panacée millénaire des Chinois qui l’appellent « racine de vie », ils lui ont attribué toutes sortes de vertus thérapeutiques, magiques ou aphrodisiaques.
Le ginseng doit être cultivé pendant au moins 6 ans pour que le rhizome arrive à maturité et acquière toutes ses qualités. Selon l’âge de la plante, la racine se vendra à des prix plus ou moins élevés. Il s’agit cependant dans tous les cas d’un produit coûteux, car sa culture nécessite beaucoup de soin. Le commerce du ginseng est fortement encadré par l’État sud-coréen, afin d’assurer la qualité du label Ginseng coréen. Sa qualité est alors reconnue par un sceau d’État Coréen : Korean Office of Monopoly ». Il arrive régulièrement qu’en Corée un promeneur chanceux découvre un ginseng sauvage. Le rhizome sera alors vendu aux enchères, à des prix inimaginables.
Le ginseng est surtout utilisé dans une boisson tonique, mais il est déconseillé en cas de tachycardie (accélération du rythme des battements du cœur) ou d’hypertension artérielle car il contient des stéroïdes (substances dont la structure de base comporte un stérol).
Le ginseng entre aussi dans la fabrication de pastille ou de friandises, de teinture et d’onguents. Il se conserve entier dans de l’alcool ou séché. On l’emploie finement râpé comme condiment à la manière du gingembre. Son goût est proche de celui du fenouil.

Achetez ici et au meilleur prix votre poudre de ginseng :