Litchi

Litchi : Le litchi ou letchi de Chine ou encore lychee, est un arbre fruitier (famille des Sapindacées – Nom botanique : Litchi chinensis), cultivé en Asie méridionale et dans l’océan Indien et qui produit le fruit comestible du même nom. Cet arbre tropical est la seule espèce du genre Litchi.
Gros comme une reine-claude, couvert d’une écorce rugueuse rose ou rouge, il possède une pulpe blanche et juteuse, translucide, autour d’un gros noyau brun-noir. Le litchi, aussi appelé letchi, est un arbre tropical) au feuillage persistant, originaire d’Asie du Sud-Est, et en particulier de Chine méridionale.
Le litchi apporte 68 Kcal ou 285 kJ pour 100 grammes ; assez riche en vitamine C, il contient 16 % de glucides. Sa chair agréablement sucrée a une saveur de rose, légèrement acidulée.
L’arbre est originaire de Chine où sa culture est attestée depuis plus de 2100 ans. La partie consommée est l’arille juteux qui entoure une graine unique. Le litchi ressemble, par sa structure, à d’autre fruits tropicaux de la même famille : le longane (ou longani), le ramboutan (ou « litchi chevelu »), la quenette.
L’espèce a été introduite pour la production fruitière dans d’autres régions tropicales, en Inde, au Vietnam, à Madagascar, en Thaïlande, à Hawaii, à La Réunion (où le fruit est appelé letchi et l’arbre pied de letchi), à Maurice, aux Comores, en Nouvelle-Calédonie (renommée pour les letchis d’Houaïlou), au Brésil dans l’État de São Paulo, etc.

Voir ici la Description, la production et l’Histoire du litchi.

Litchi : Le litchi ou letchi de Chine ou encore lychee, est un arbre fruitier (famille des Sapindacées – Nom botanique : Litchi chinensis), cultivé en Asie méridionale et dans l’océan Indien et qui produit le fruit comestible du même nom. Cet arbre tropical est la seule espèce du genre Litchi.
Gros comme une reine-claude, couvert d’une écorce rugueuse rose ou rouge, il possède une pulpe blanche et juteuse, translucide, autour d’un gros noyau brun-noir. Le litchi, aussi appelé letchi, est un arbre tropical) au feuillage persistant, originaire d’Asie du Sud-Est, et en particulier de Chine méridionale.
Le litchi apporte 68 Kcal ou 285 kJ pour 100 grammes ; assez riche en vitamine C, il contient 16 % de glucides. Sa chair agréablement sucrée a une saveur de rose, légèrement acidulée.
L’arbre est originaire de Chine où sa culture est attestée depuis plus de 2100 ans. La partie consommée est l’arille juteux qui entoure une graine unique. Le litchi ressemble, par sa structure, à d’autre fruits tropicaux de la même famille : le longane (ou longani), le ramboutan (ou « litchi chevelu »), la quenette.
L’espèce a été introduite pour la production fruitière dans d’autres régions tropicales, en Inde, au Vietnam, à Madagascar, en Thaïlande, à Hawaii, à La Réunion (où le fruit est appelé letchi et l’arbre pied de letchi), à Maurice, aux Comores, en Nouvelle-Calédonie (renommée pour les letchis d’Houaïlou), au Brésil dans l’État de São Paulo, etc.

Emplois culinaires du litchi : Les fruits sont consommables crus, cueillis à maturité. Comme celle des cerises, la production des litchis, que l’on appelle parfois « cerises de Chine », est saisonnière et survient en début d’été. Dans son pays d’origine et dans le reste de l’hémisphère nord, la saison des litchis correspond aux mois de juin et juillet, alors que dans les pays de l’hémisphère sud où leur culture a été introduite, les récoltes se tiennent en décembre et janvier et le fruit se trouve ainsi associé aux fêtes de Noël et du nouvel an.
Juteux, sucrés, doux et agréablement parfumés, faciles à décortiquer et à déguster en une ou deux bouchées, les litchis sont des fruits qui sont généralement appréciés d’un grand nombre de personnes.
Après cueillette les litchis conservent leur bel aspect rouge assez peu de temps. Exposés à la chaleur et à la lumière, ils brunissent en quelques heures ce qui les rend moins attractifs quoiqu’ encore très savoureux. Pour prolonger la tenue des fruits, ils sont cueillis en grappes avec branches et feuillages et protégés de l’exposition au soleil. À La Réunion, les branchages sont ainsi fourrés dans de grands ballots en tissage grossier de vacoa et les marchands ne les sortent pour les placer sur leurs étals qu’au fur et à mesure de la vente. Les litchis se conservent bien pendant plusieurs jours s’ils sont enveloppés dans du papier et placés au réfrigérateur.
Pour l’exportation, les litchis sont généralement conditionnés dans des cartons et maintenus au frais, ce qui suffit à une bonne conservation de quelques jours dans le cadre d’expéditions rapides. Les meilleurs fruits sont ceux qui sont cueillis à maturité. Les fruits de bas de gamme que l’on trouve en masse sur les marchés européens sont souvent cueillis encore trop verts, ils sont plus aptes à voyager mais ils conservent une très forte acidité. La prolongation de la durée de conservation et de la coloration est parfois obtenue par fumigation à l’anhydride sulfureux suivi d’un trempage dans un bain acide, mais ce traitement actuellement légal fait l’objet de sérieuses réserves pour la santé publique.
Les litchis se prêtent bien à la congélation. On peut congeler soit les fruits entiers, soit seulement la pulpe. On trouve aussi abondamment des litchis au sirop en conserve appertisée.
Si les litchis sont d’abord appréciés frais et nature, ils peuvent être accommodés en cuisine de nombreuses manières : crus dans des salades de fruits, cuits en pâtisserie ou en accompagnement de viandes.
Ils sont à la base de diverses préparations : sorbets, confitures, jus de fruit,…
De nombreuses marques proposent également des canettes de thé glacé aromatisé au jus de litchi et même certains brasseurs, notamment à La Réunion, ont élaboré des bières de Noël parfumées au litchi.

Les pulpes de litchi peuvent servir à confectionner un rhum arrangé par simple macération dans le rhum.
Il rehausse les salades de fruits, mais il est surtout vendu en conserve, au sirop et dénoyauté. On le trouve aussi parfois séché ou confit. Servis traditionnellement en sirop ou en liqueur, les litchis se déclinent maintenant en glace, sorbet, milk-shake,…
Le jus de litchi peut être transformé en vin de litchi.
Le prêtre jésuite polonais Michał Boym en 1656 signalait déjà cette pratique en Chine.
Enfin la méthode traditionnelle chinoise de conservation des litchis est de les faire sécher. Ils constituent alors une friandise populaire très appréciée et sont par exemple utilisés pour sucrer le thé.

Quelques préparations culinaires à base de litchis :

Achetez ici et au meilleur prix du marché vos litchis :