Piment de Jamaïque

Piment de Jamaïque : Le piment de la Jamaïque ou poivre de la Jamaïque est un fruit qui provient du myrte-piment, qui est un arbre de la famille des Myrtacées (Nom botanique : Pimenta dioica), d’Amérique centrale, dont on extrait aussi la vanilline. Mais ce n’est ni un piment ni du poivre.
C’est une espèce des régions tropicales d’Amérique, dont les fruits sont à l’origine d’une épice appelée quatre-épices.
Les noms vernaculaires du piment ou poivre de la Jamaïque :
– français : Piment de la Jamaïque, poivre de la Jamaïque, quatre-épices, tout-épice, piment-giroflée, poivrier-giroflée, poivre aromatique, bois d’inde.
– allemand : Piment, Neugewürz, Allgewürz, Nelkenpfeffer, Jamaicapfeffer, Englisches Gewürz.
– anglais : allspice, Jamaica pepper, Myrtle pepper, Pimento, Newspice.
– arabe : Bahar, Bhar hub wa na’im.
–  bulgare : бахар.
–  créole : bwadenn,
–  espagnol : Pimienta de Jamaica, Pimienta gorda, Pimienta de olor.
– finnois : maustepippuri.
– grec : μπαχάρι
– italien : Pimento, Pepe di Giamaica.
– letton : Smaržīgie pipari, Jamaikas pipars.
– néerlandais : Jamaica peper, Piment.
– polonais : Ziele angielskie.
– portugais : Pimenta da Jamaica.
– roumain : Ienibahar.
– russe : Yamaiskiy perets, Perets Douchistiy.
– suédois : kryddpeppar.
– tchèque : Nové koření.
– turc : yenibahar.
– ukrainien : Doukhmyaniy Perets.
– arabe darija (Maroc) : نويويرة, Nowiwira.
– arabe (Algérie) « kebbaba ».
– chinois : 多香果 (Duō Xiāng Guǒ).

Description : C’est un arbre d’environ 10 mètres de haut aux feuilles entières, opposées, persistantes, oblongues-acuminées. Ses feuilles dégagent une forte odeur de girofle.
Les fruits sont des baies sphériques de petite taille (10 à 15 millimètres de diamètre) contenant deux graines, de couleur noire à maturité. C’est une espèce dioïque (pieds mâles et femelles séparés).

Histoire du piment (ou poivre) de la Jamaïque : Christophe Colomb cherchant à rejoindre l’Orient et ses poivres convoités par une nouvelle route à l’ouest, découvrira les Amériques et en ramènera cette baie qu’il baptisera « poivre » pour des raisons économiques Son commerce se développe avec l’arrivée des anglais à la Jamaïque en 1655. Ils en firent de nombreuses plantations mais sans réussir à le cultiver en dehors du Nouveau Monde. Les exportations se multiplièrent par 20 entre 1655 et la fin du XIXème siècle. Le poivre de la Jamaïque est une baie aux saveurs de cannelle, de muscade, de girofle et de poivre noir.
Le poivre de la Jamaïque est le fruit séché d’un arbre originaire des Antilles, que l’on trouve actuellement aussi en Amérique Centrale et du Sud. Les fruits sont cueillis avant maturité et séchés au soleil jusqu’à devenir bruns roux. Il est cultivé en Jamaïque, à Cuba, aux Petites Antilles, à Trinidad, au Mexique, et au Honduras, mais la Jamaïque en est le plus gros producteur.

Emplois culinaires du piment de la Jamaïque : Les graines séchées ont une forte odeur de girofle, de muscade, de cannelle et de poivre.
Le fruit (ou graines) séché constitue le quatre-épices, ainsi nommé parce que cette épice développe plusieurs arômes rappelant le poivre coco, le clou de girofle, la cannelle et la noix de muscade. Il est très utilisé dans la cuisine polonaise et parfume notamment le bigos.
Les graines sont utilisées pour épicer les marinades, des sauces et des farces.
La feuille s’emploie en cuisine comme condiment, à l’instar de la feuille de laurier. Elle entre notamment dans la préparation de nombreuses recettes créoles comme celle du boudin créole, ou antillais, dont elles relèvent le goût.
En cuisine, le piment ou poivre de la Jamaïque apporte une délicieuse touche exotique.
On le retrouve dans de nombreux mets salés ainsi que dans de nombreuses pâtisseries telles que le pain d’épices.

Achetez ici et au meilleur prix du marché votre piment de la Jamaïque :