Pruneau Fellenberg

Pruneau Fellenberg : Le pruneau Fellenberg (famille des Rosacées – Nom botanique : prunus fellenberg), ou roi des pruneaux, comme on l’appelle également, est la variété de prune la plus célèbre de Suisse. De forme allongée, sa couleur est d’un beau mauve-bleuté protégé par une pruine fine, qui s’enlève lorsqu’on la frotte légèrement avec les doigts. Son parfum fruité est incomparable et le goût est très doux, avec une légère pointe d’acidité. Il est facile à dénoyauter et sa chair est très sucrée.
Le Fellenberg est toujours la variété la plus courante en Suisse. Elle est la référence en matière de pruneaux. Cette variété de mi-saison (fin août/début septembre) représente toujours environ la moitié de l’offre suisse. C’est la seule variété de pruneau suisse qui est vendue sous son nom.
Bon an mal an, le verger suisse produit environ quelques 4300 tonnes de pruneaux de table. Les pruneaux suisses (qui sont en Suisse des quetsches) prennent le temps et surtout tout l’été pour murir sur l’arbre. Le soleil est revenu juste avant la récolte du Fellenberg, et ce pruneau délicieux est d’ores et déjà plein de promesses.
Les premiers pruneaux suisses ont été cueillis mi-juillet (variété Pitestant, Belle de Cacak…), et le Fellenberg est l’un des derniers récoltés : il est la star d’une famille qui regroupe plusieurs variétés, dont la récolte s’échelonne entre mi-juillet et début octobre. Les principaux producteurs de pruneaux sont les cantons de Thurgovie, Saint-Gall et Bâle-Campagne. Les cantons de Vaud et Genève produisent environ 10% des quantités récoltées en Suisse.
Ferme et juteux, il est exquis consommé frais. Il est tout aussi savoureux cuisiné car il garde tous ses arômes. En gâteaux, tartes, clafoutis, en chutney, séché, en confiture, en accompagnement salé d’une viande blanche,…
Le gâteau (ou tarte) aux pruneaux est un classique du Jeûne genevois, où la tradition veut que la tarte aux pruneaux soit le seul élément du repas de midi. Le choix de ce fruit savoureux s’est imposé tout naturellement puisque les pruneaux sont de saison au mois de septembre.Ce jour d’action de grâce a été décrété en 1832 sur la proposition du canton d’Argovie.
Le calendrier est formel, c’est toujours le 3eme dimanche de septembre qu’a lieu le Jeûne fédéral, jour férié. Le canton de Genève continue d’observer sa propre date de jeûne, le jeudi qui suit le premier dimanche de septembre (il est appelé Jeûne genevois). Cette date marquerait le jour où la nouvelle du massacre de la Saint-Barthélemy, qui a eu lieu le 24 août 1572, été connue dans la Genève protestante (délai d’estafette).

Articles en relations avec le pruneau Fellenberg : Mirabelle ; Prune ; Pruneau ; Prunelle ; Quetsche ; Reine-claude.

Voir aussi Pruneau sous Argot de Bouche.