Salicorne

Salicorne : La salicorne (mot venant de « sel » et de « corne ») est une petite plante herbacée  et halophile (famille des ChénopodiacéesNom botanique : Salicornia europaea) qui croît dans les terrains salés des côtes de l’Atlantique, de la Manche jusqu’en Norvège, de Méditerranée ainsi que dans les marais salants.
En France, la majorité de la salicorne produite est ramassée en bords de mer et plus particulièrement dans les zones de marais salants. La baie de Somme, la Bretagne, la Vendée et la Charente-Maritime et la Camargue (sud de la France) sont les zones principales de ramassage de la salicorne sauvage.
Autres noms communs : salicot, passe-pierre, criste-marine, perce-pierre, haricot de mer, cornichon de mer.
On la trouve en conserve dans la plupart des épiceries du littoral.

Emplois culinaires de la salicorne : Les tiges tendres et charnues, gonflées de sucs salés de la jeune salicorne sont récoltées en mai ou juin. Ses extrémités sont alors tendres, salées et bien vertes et un peu croquantes. Elles peuvent se consommer comme las haricots verts : crues, nature ou en vinaigrette, seules ou en salade avec d’autres ingrédients.
Vers mi-juillet, la saison avançant, la salicorne devient un peu amère et il est préférable de la blanchir quelques minutes dans l’eau bouillante pour lui ôter son amertume et son excès de sel.
La salicorne est cuisinée comme l’épinard, servi tel quel ou revenu à la poêle, avec beurre, ail et persil, pour accompagner poissons, viandes rouges ou blanches, volailles. Elle peut être aussi cuisinée en soupe avec des pommes de terre à demi cuites, un peu de beurre et de poivre. La salicorne confite au vinaigre remplace agréablement les cornichons pour relever poissons et viandes froids, charcuteries, raclette. Elle sert aussi à aromatiser la moutarde, la mayonnaise, le vinaigre. Comme beaucoup de produits originaux, la salicorne apparaît en écume, gelée, air,…