Sapin

Sapin : Le sapin est un arbre de moyenne altitude (famille des Pinacées – Nom botanique : Abies), conifère à tronc droit, à écorce épaisse écailleuse, à branches plongeantes, et à feuilles persistantes (aiguilles) vert-foncé, dont l’organe reproducteur est un cône dressé (pomme de sapin).
Selon une étude scientifique, le sapin secrète dans sa pointe une toxine pour le protéger des prédateurs. Cette matière coule depuis son faîte le long de son tronc et finit par diminuer au fur et à mesure de sa descente, s’épuisant et épargnant ainsi ses dernières branches, opération naturelle qui lui confère sa structure pyramidale que nous lui connaissons.

Emplois du sapin : Le sapin et certains de ses attributs sont diversement employés en cuisine, dessert et confiserie. On utilise la fumée des aiguilles et des pommes de sapin pour fumer certains produits (fromage, gibier,…). En Franche-Comté et dans le Jura suisse, la sciure et les copeaux de bois de sapin sont utilisés pour fumer les salaisons.
Au printemps, avec ses bourgeons vert vif et tendres, on réalise une glace légèrement parfumée ainsi que des fragrances pour parfumer certains plats de montagne ou de gibier.
Le miel de sapin sert à laquer le chevreuil, le cabri ou le canard et à faire des glaces ou napper des biscuits. On tire une liqueur de sapin qui peut arroser un sorbet, napper un dessert ou un gâteau (au chocolat).
En confiserie, on fait des bonbons au miel de sapin aux vertus médicinales. Notamment les fameux bonbons résineux des Vosges.
Le sapin est traditionnellement présent à Noël dans les familles où il est décoré et illuminé.
Enfin, on se sert des branches de sapin à des fins décoratives sur les tables, au moment du réveillon des fêtes de fin d’année.

Les sapins beaux musiciens
Chantent des noëls anciens
Au vent des soirs d’automne
Ou bien graves magiciens
Incantent le ciel quand il tonne

Guillaume Apollinaire (1880-1918) dans « Les Sapins ».