Soude commune

Soude commune : locut.  La soude commune est une plante du genre Salsola appartenant à la famille des Chénopodiacées (Nom botanique : Salsola soda).
La Salsola soda est originaire d’Eurasie et d’Afrique du Nord. On en trouve sur le littoral Atlantique de la France et du Portugal et sur la côte de la mer Noire. Il s’est naturalisé le long de la côte Pacifique de l’Amérique du Nord, et l’on se préoccupe de son caractère invasif en Californie dans les marais salants. Il est également naturalisé en Amérique du Sud.
C’est une plante annuelle succulente pouvant mesurer 70 cm de haut originaire du bassin méditerranéen. Cette plante halophyte pousse généralement dans les régions côtières et peut être irriguée avec de l’eau salée.
Elle a des feuilles charnues vertes à tiges vertes ou rouges.
Les petites fleurs se développent à partir des inflorescences qui poussent à la base des feuilles près de la tige.
Bien que la plante soit souvent cultivée en eau salée, elle se développe aussi sans eau salée. La Salsola soda est récolté en grappes lorsqu’elles sont petites, soit cultivées régulièrement pour favoriser une nouvelle croissance à maturité.
L’espèce a une grande importance historique en tant que source de carbonate de soude, qui était extrait des cendres de soude commune et d’autres plantes telles que les salicornes. Le carbonate de soude est l’une des substances alcalines cruciales dans la production de verre sodocalcique et la fabrication de savon.
En 1807, le physicien et chimiste britannique Sir Humphry Davy a isolé un élément métallique de la soude caustique, il nomma le nouvel élément « sodium » pour indiquer sa relation à «soda». Avant que le terme « Soda » soit synonyme en anglais de boissons non alcoolisées, le terme se référait à la soude commune et d’autres plantes de type salicornes permettant d’obtenir de la soude.
Ses noms communs en italien sont « Barba di Frate« , « Agretti », et « Liscari sativa ». A propos de sa valeur culinaire. La plante est le plus souvent cuite et consommée comme légume-feuille, la recommandation est de la faire cuire dans l’eau bouillante jusqu’à ce que les feuilles ramollissent tout en restant croquantes (un peu comme la salicorne).
Elles peuvent également être consommées crues. Le goût est herbacé et légèrement salé avec une texture croquante agréable.