Stévia

Stévia : La stévia est une plante de la famille des Astéracées, dont il existe plus de 150 espèces. Les espèces Stevia eupatoria et Stevia rebaudiana sont réputées pour leur pouvoir hautement édulcorant. L’utilisation de la plante comme édulcorant trouve son origine en Amérique du Sud. Pendant des siècles, les Guarani du Paraguay et du Brésil ont utilisé la stevia, principalement l’espèce Stevia rebaudania qu’ils appelaient « ka’a he’ê » (l’herbe sucrée), comme sucre et dans des breuvages médicinaux. Les feuilles de cette espèce ont un pouvoir sucrant de moyenne 45 fois supérieur à celui du sucre de table. Les extraits de la feuille ayant un pouvoir sucrant très supérieur au sucre, cette plante a attiré l’attention des chercheurs. La plante a montré un potentiel pour traiter l’obésité et l’hypertension De plus, elle a un effet négligeable sur l’augmentation de glucose dans le sang et a même démontré une capacité à diminuer l’intolérance au glucose. La plante peut donc fournir un édulcorant compatible avec les régimes pour diabétiques et les régimes hypoglycémiques. Cependant, des controverses politiques et médicales (certaines populations sud-américaines lui conféraient des vertus abortives) ont limité sa disponibilité dans de nombreux pays, dont les États-Unis qui l’ont d’abord interdite dans les années 1990, jusqu’à ce qu’elle soit présentée comme complément alimentaire.
La plante est très utilisée au Japon. En 2008, les compagnies suivantes ont reçu de la Food and Drug Administration, l’autorisation de l’utiliser dans leurs produits ainsi que l’autorisation de commercialiser des extraits de stevia en poudre, respectivement : le Truvia et le PureVia. Il s’agit de The Coca-Cola Company, la compagnie Cargill, PepsiCo et the Whole Earth Sweetener.
Une forme purifiée en poudre extraite de la stévia, le rébaudioside A, est agréée en France en tant qu’additif alimentaire depuis le 6 septembre 2009 par l’AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments).. Les édulcorants de table sont autorisés en France arrêté interministériel du 8 janvier 2010, publié vendredi 15 janvier 2010 au Journal Officiel et également pour les produits minceurs (de type substituts de repas) et les préparations alimentaires de régime destinées à l’hôpital. L’arrêté augmente aussi sensiblement les quantités de stévia utilisables dans les préparations.