Aileron de requin

Aileron de requin : Les ailerons de requins sont les nageoires et extrémités cartilagineuses de la queue des squales, vendues séchées, sous forme de longues aiguilles d’un blanc jaunâtre.
Utilisé surtout dans la cuisine asiatique, les ailerons de requins sont un produit rare et coûteux, réputé aphrodisiaque. Il entre dans la composition de potage chinois renommé, que les mandarins faisaient traditionnellement servir au milieu des banquets. Les ailerons doivent tremper une nuit dans du bouillon de poulet, puis bouillir durant près de 3 heures. Le potage, fait de crevettes, de champignons parfumés, de gingembre, d’oignons et de sauce soja, est garni, outre les ailerons, de jambon émincé, de lamelles de bambou et de chair de crabe. De nos jours, les espèces protégées de requin rendent ce produit encore plus cher et encourage les prises illégales (braconnage ou filettage), d’autant que seuls les ailerons sont utilisés sur l’ensemble du corps de l’animal, le reste étant abandonné sur place (plage ou rivage) par les braconniers.
En mai 2008, selon l’UICN, onze espèces de requins sont en voie de disparition à cause de la hausse de demande de soupes aux ailerons de requins dans les pays asiatiques, en Chine notamment.
Une solution au remplacement des ailerons de requin : Selon le physico-chimiste français Hervé This, il est possible de faire une soupe des ailerons requins fondé sur la cuisine note à note, qui reproduit la consistance de ces ailerons, notamment grâce à l’agar-agar, sans que cette soupe ne contienne la moindre trace du squale. Ce plat s’appellerait « Save the shark » (Sauvons le requin).