Alpaga

Alpaga : L’alpaga (Nom scientifique : Vicugna pacos) est un mammifère domestique de la famille des camélidés. Alors qu’on a longtemps considéré qu’il était très proche du guanaco, une étude de 2001 a montré qu’il avait un ancêtre commun plus récent avec la vigogne qu’avec le guanaco.
Comme les autres camélidés, il rumine mais n’est pas classé dans la famille des ruminants. Selon le pelage, on distingue deux types d’alpagas : les suris (robe marron clair à foncé) et les huacayas (robe blanche).
Répartition géographique de l’alpaga : Dans son milieu naturel, la cordillère des Andes (Argentine, Bolivie, Chili, Équateur, Pérou), l’alpaga vit jusqu’à environ 4 500 mètres d’altitude. Aujourd’hui, l’élevage de l’alpaga s’est développé sur toute la planète, notamment en Angleterre, en Suisse, en Australie, en France, ainsi qu’aux États-Unis et au Canada.
La tonte, la laine et la viande de l’alpaga : En France, les alpagas sont tondus généralement une fois par an. La tonte a lieu généralement au cours du mois de mai ou de juin, juste après les jours de mauvais temps et avant les grandes chaleurs. Ainsi ils ne souffrent pas de la chaleur de l’été, ni du froid en hiver. Dépourvue de lanoline, la toison ne colle pas, même si l’animal transpire beaucoup, ce qui constitue un avantage.
Pour la tonte, la laine ne doit pas être mouillée. Autrefois on opérait avec des forces. Aujourd’hui on utilise la tondeuse électrique et, en 15 à 30 minutes, l’alpaga est tondu. La tonte commence toujours par les pattes et se fait en fonction des différentes qualités de laines (la première qualité se situe sur le dos, ensuite vient le cou et enfin toutes les autres parties du corps pouvant être tondues). Selon la taille et la qualité du poil, un alpaga produit en moyenne 2,5 kg de laine.
Bien que nécessaire, la tonte est pour les animaux une grande source de stress. Il faut donc l’effectuer dans le calme et en prenant toutes les précautions requises (notamment pour les femelles en gestation). Après la tonte, une surveillance des animaux s’impose. En effet leur alimentation doit être contrôlée pour éviter que leur température ne baisse en raison de la perte de la laine.
La laine d’alpaga est une fibre très haut de gamme, plus douce, plus chaude, plus résistante et plus légère que la laine de mouton. On peut le tondre tous les ans, mais sa toison peut être gardée deux voire trois ans. Elle est ainsi reconnue au niveau international comme étant une des fibres les plus fines et luxueuses au monde.
La viande d’alpaga est une viande tendre, d’un goût proche de celui du lama, avec un faible taux de graisse.

Alpagas