Araignée de mer (crustacé)

Araignée de mer

Araignée de mer (crustacé) : L’araignée de mer est le nom usuel du crabe maïa (famille des Majidés – ordre inférieur : Brachyura) à carapace épineuse et couverte de tubercules velus vivant dans les fonds marins sableux et que les pêcheurs vont chercher jusqu’à 50 m en profondeur. L’araignée de mer est un crustacé arthropode des eaux continentales, à cinq paires de pattes. Ses pattes longues et fines sont disposées comme celles de l’araignée, d’où son nom. Sa carapace très bombée est ronde, presque en forme de cœur, de 10 à 20 cm de large, avec deux petites pointes vers l’avant. Elle peut atteindre 30-35 cm de long. De couleur jaune rosé à beige, elle prend les teintes du sable avec parfois des reflets châtain-rouge. Outre sa couleur dans les tons de sable, elle se camoufle en se plaçant de petites touffes d’algue à l’arrière.
On les retrouve sur la côte Atlantique, notamment en France, au Portugal et au Maroc. En Amérique, c’est l’espèce la plus abondante qui fréquente les eaux de la côte de la Floride en hiver.
Au Japon, sa sœur géante, appelée zuwai-gani, a une carapace de plus de 40 centimètres et son envergure peut atteindre 3,50 mètres. Très sensible à la salinité des eaux, les araignée de mer fuient l’embouchure des fleuves et se nourrissent surtout d’anémones de mer. L’araignée de mer est une balayeuse des fonds consciencieuse qui joue un rôle vital dans l’écosystème sous-marin.

Emplois culinaires de l’araignée de mer : Elle se déguste cuite au court-bouillon, (environ 15 à 20 minutes selon la taille), froide avec de la mayonnaise. Reine des plateaux de fruits de mer (voir Plateau de fruits de mer) l’araignée de mer est très difficile à décortiquer. Elle est servie préalablement « cassée »ou entièrement décortiquée, sa chair étant alors présentée dans le coffre de sa carapace.
Les préparations de l’araignée de mer sont nombreuses : en aspic, en gelée, en salade, en gâteau, en farce, en effilochée, en crémeux, en compression, en millefeuille, en soupe, en coulis, en jus,…

Choisir l'araignée de mer

Il faut choisir de préférence la femelle qui a une chair plus fine. Il en est d’ailleurs de même pour tous les crustacés. Pour distinguer le sexe de l’araignée de mer, il faut soulever la languette recourbée qui se trouve en arrière sous la carapace, elle est large chez la femelle et avec huit fausses pattes étroites, plus minces et avec quatre pattes seulement chez le mâle.