Baklava (pâtisserie)

Baklava (pâtisserie) : Le baklava (du persan bâqlavâ) est un dessert traditionnel commun à tous les peuples de la Perse et de l’ancien Empire ottoman. Il est le gâteau national en Bulgarie, en Grèce, en Turquie et dans les cuisines des Balkans (Albanie, Bosnie, Serbie, Croatie, etc.), du Moyen-Orient et du Maghreb. Ce dessert est également assez répandu chez les Arméniens et les Chypriotes. Les origines du baklava sont assez méconnues. Selon les sources, elles se situeraient soit en Asie centrale, soit dans la Grèce antique, soit en Syrie. Sa forme actuelle a été fixée dans les cuisines du palais de Topkapi à Istanbul. Le berceau du baklava se situe à Gaziantep, selon la croyance populaire turque.
Une variante de baklava avec noix ou amandes. Il en existe de nombreuses variantes, en fonction des terroirs et des régions. C’est un mets assez sucré et constitué de pâte phyllo, de sirop de sucre (remplacé par du miel en Grèce) et, selon les recettes, de pistaches, de noix ou de noisettes. Le baklava est un dessert raffiné, compliqué et long à réaliser car constitué de fines feuilles de pâte beurrées ou huilées une à une, superposées dans un plat rond ou carré, ou bien enroulées sur elles-mêmes. Un mélange de fruits secs finement moulus et concassés est déposé entre les feuilles, lesquelles sont ensuite cuites puis trempées dans de l’eau sucrée (avec du jus de citron pour éviter de caraméliser), du miel ou encore de l’eau de fleur d’oranger ou d’eau de rose. On y ajoute quelque fois des clous de girofle moulus. En Algérie, le baklava est un gâteau souvent servi dans les fêtes de mariage.