Beurre demi-sel

Beurre demi-sel : Le beurre demi-sel est une des trois variétés de beurres les plus consommées en France, avec le beurre doux et le beurre salé. Ayant un salinité moyenne de 0,5 % à 3 %1, il est à la fois utilisé en cuisine et consommé en tartine, seul ou accommodé d’autres éléments.
En France, le beurre demi-sel est principalement consommé dans l’ouest de la France, en particulier en Normandie et en Bretagne, premières régions productrices de lait. Quoique salé, il est souvent appelé simplement « beurre » dans l’ouest de la France, où on précisera plutôt pour le beurre doux, moins couramment consommé.
L’histoire du beurre salé est liée à celle de la Bretagne : région agricole et maritime, elle était un pays dit de franc salé, la Bretagne était historiquement exemptée de la gabelle, l’impôt sur le sel.
Utilisation du beurre demi-sel : Le beurre demi-sel est à la base de la cuisine bretonne, où il est utilisé comme matière grasse quasi-exclusive et souvent préféré au beurre salé, trop salé. Il entre dans la composition du caramel au beurre salé, du kouign-amann, mais aussi de plusieurs biscuits bretons tels les petits beurres et les palets bretons.
Les crêpes (bretonnes)au beurre et beurre-sucre sont généralement réalisées avec du beurre demi-sel, ce qui permet de les caraméliser.
Obtenu par barattage de la crème de lait, le beurre était autrefois produit directement dans chaque ferme jusqu’à l’entre-deux-guerres, où des coopératives ont commencé à mutualiser la production.
Aujourd’hui, les principaux producteurs de beurre demi-sel sont la coopérative agricole Laïta (marque Paysan Breton, produite à Landerneau et à Ancenis) et le groupe Lactalis (marques Président et Le Marin).
Seul le beurre d’Isigny demi-sel bénéficie aujourd’hui d’une appellation d’origine contrôlée.