Brioche vendéenne

Brioche vendéenne : Cette brioche de 15 kg est posée sur une civière, qui permet de faire la « danse de la brioche », tradition vendéenne.
Au Moyen Âge, chaque famille vendéenne fabriquait sa « gâche » (brioche à mie serrée, également appelée « galette pacaude », « pain de Pâques », « alize vendéenne ») pour Pâques.u XIXe siècle, les artisans-boulangers en modifièrent la recette et la présentation en la tressant. C’est l’apparition de la brioche tressée, à base de farine, œufs et beurre parfumée à l’eau de fleurs d’oranger ou à l’eau-de-vie, avec ou sans crème fraîche. D’énormes brioches sont préparées pour la traditionnelle « danse de la brioche », lors des repas de noces vendéens.

Le label « Brioche vendéenne » est créé en 1949, lorsque l’Association des Vendéens de Paris et d’Île-de-France organise une vente caritative de produits vendéens au profit des prisonniers de guerre. On crée alors le label pour éviter toute confusion avec la brioche parisienne.