Caldo tlalpeño (cuisine mexicaine)

Caldo tlalpeño (cuisine mexicaine) : Le caldo tlalpeño est une soupe traditionnelle mexicaine contenant de la viande de poulet, du maïs, des pois chiches, des pommes de terre et des carottes, plongés dans un bouillon de poulet à l’ail et à l’oignon, assaisonné avec de l’épazote et des chilis chipotle. Cette soupe est servie avec des morceaux d’avocat et des cubes de fromage et elle est accompagnée de citron. La recette originale ne contient pas de riz.

Origine du caldo tlalpeño : Trois régions se disputent l’origine de ce plat succulent. La première est l’état de Veracruz, parce que la légende veut que Santa Anna (son nom entier est : Antonio de Padua María Severino López de Santa Anna y Pérez de Lebrón ; 1794 – 1876), qui fut président du Mexique 11 fois, et qui était originaire de Xalapa (état de Veracruz) ; de temps à autre il a assisté, comme de coutume, aux festivités de la ville de San Agustin de las Cuevas (au Tlalpan qui est l’une des seize délégations de la ville de Mexico au Mexique).
Après trois jours de beuverie mêlant alcool et jeu de combats de coqs, le président et son équipe se sont réveillés dans leur maison de Tlalpan avec une terrible gueule de bois. Pour atténuer ce mal de tête, ils ont demandé à la cuisinière de leur concocter un plat qui leur « rendrait leur âme ». L’employée a préparé un consommé de poulet avec des légumes, de la tomate, de l’épazote, du piment chilis chipotle et du sel. Après avoir déguster le bouillon et se sentir comme ressuscité, Santa Anna a demandé à la cuisinière le nom d’un tel plat, à laquelle la femme, sans hésiter, a répondu : « Caldo tlalpeño ».
Une deuxième version attribue son origine à la ville de Talpa (état de Jalisco) et on en déduit que ce bouillon devait être appelé bouillon talpaño. La dernière région où se trouve son origine est dans la région métropolitaine du pays, ayant deux versions à cet égard : la première veut que pendant les années quarante et cinquante, l’un des symboles de la vie nocturne dans la capitale étaient les légendaires vins Indianilla ; une série de postes placés sur le terrain appartenant et adjacent aux tramways électriques.
La région était bien connue pour son activité nocturne trépidante, car à proximité il y avait deux boîtes de nuit pour les classes moyennes et supérieures, ainsi que des cabarets et des maisons closes pour les classes populaires.
Selon certains chroniqueurs de la ville, ont été servis des bouillons à l’Indianilla dans d’énormes pots en étain, ainsi est né le « bouillon tlalpeño ».
La troisième version veut que la dénomination de « caldo tlalpeño » soit liée à la ville de Tlalpan – d’où tlalpeño – au 19ème siècle. On dit qu’au Mexique, au début des années 1900, le principal système de transport de la ville était le tramway et l’un des itinéraires empruntés passait par la station de Tlalpan, où se trouvaient des vendeurs de nourriture.
La nourriture vendue alors était surtout des snacks, mais il y avait une dame qui vendait son bouillon de poulet différemment de ce qu’on avait l’habitude de manger. Elle y a mis des chilis chipotle, de l’avocat, du fromage, des légumes et aussi d’autres ingrédients. Cette recette a commencé à plaire à beaucoup de gens et on l’a appelé le bouillon de Tlalpan qui est devenu au fil du temps le bouillon tlalpeño.