Congre (poisson)

Congre (poisson) : Le congre ou congre commun (Nom scientifique : Conger conger), appelé aussi anguille de mer, est une espèce de poisson anguilliforme de la famille des Congridés.
Surnommé couramment « anguille de mer » à cause de son corps lisse et long de 0,5 à 1,5 m (et jusqu’à 3 m), il a la peau nue et d’un gris brunâtre, sans écailles visibles, et pèse de 5 à 15 kg (parfois jusqu’à 100 kg) ; sa mâchoire de carnassier est large et garnie de dents solides.
Le congre a un corps très allongé gris bleu foncé. Apode, il ne possède pas de nageoires pelviennes. Ses pectorales sont plus développées et allongées que chez l’anguille. L’anale et la dorsale, dont l’origine est située juste en arrière de l’extrémité des pectorales, sont longues et réunies postérieurement, la caudale n’étant pas distincte. La mâchoire supérieure est saillante.
Répartition géographique : Zone marine littorale de l’Atlantique nord-est, du sud de l’Islande (rare) et de la Norvège (rare) jusqu’au Sénégal, mer du Nord (rare), Méditerranée et mer Noire.
Risques pour l’homme : Comme la murène (également de l’ordre des Anguilliformes), le congre peut devenir agressif et occasionner de profondes morsures s’il est trop importuné ou blessé. Mais ses attaques restent extrêmement rares : il peut être curieux mais ne représente pas de risque réel. C’est un poisson recherché en pêche sportive.
Noms français régionaux :
– Manche : fouet : petit (Fécamp), vigret : petit (Port-en-Bessin), cougrette : petit (Granville, Cancale), fouette : petit (Cancale), tremblou : gros (Saint-Malo), sili mor (Bretagne).
– Atlantique : sili mor, fouet : petit (Bretagne), concrus : petit (île d’Yeu), fouet : petit (Saint-Jean-de-Luz), anguira, orratza (Pays basque).
– Méditerranée : mossola (Roussillon), nègre (Languedoc), fielas, felat, (Provence), mourna-grounch (Pays niçois), grongu (Corse).

Emplois culinaires du congre : Sa chair ferme, un peu grasse, est appréciée dans certaines régions. Le grand nombre d’arêtes de la queue destine cette partie du corps à un apprêt en soupe. Le congre se pêche surtout aux palangres et aussi à la chasse sous-marine. Il est capturé également aux nasses et accessoirement au chalut. On le commercialise frais ou congelé et il est consommé frit ou fumé. Sa chair ferme, mais assez fade, convient pour les soupes de poisson et les matelotes.
Les tranches taillées dans le milieu et vers la tête (comportant moins d’arêtes que la queue) peuvent être rôties.