Crapiau

Crapiau : Le crapiau (ou crépiau) est une spécialité du Morvan, que l’on trouve aussi dans les pays limitrophes. C’est une sorte de crêpe, épaisse et salée, à base d’œuf, de farine, de lait et de lard, voire de pulpe de pommes de terre en robe des champs écrasées (crapiaux de treuffes), assaisonnée de sel, de poivre, de persil ou de ciboulette et d’ail ou d’échalote.
Sa réalisation, des plus sommaires, consiste à confectionner un appareil (assez consistant, mais coulant, comme des crêpes classiques) avec de la farine, un peu de lait, des œufs, du sel.
Du lard, taillé en lamelles, est poêlé. On verse dessus une ou deux  louches de pâte, de manière à obtenir une épaisseur d’un centimètre. Une fois cuite, on retourne la crêpe à la spatule pour faire dorer la seconde face.
Les crapiaux peuvent faire une entrée ou un repas à eux seuls avec une bonne salade ou un bol de bouillon.
Jadis les crapiaux faisaient figure de pain. On les mangeait avec la soupe ou des viandes en sauce (potée, bœuf bouilli) et ils s’emportaient lors des travaux des champs, où on les coupait en morceaux dans du fromage blanc.
On trouve aussi des crapiauds sucrés où les pommes fruits ont remplacé les pommes de terre.