Far (pâtisserie)

Far (pâtisserie) : Le far est une recette de Bretagne proche du clafoutis dont il existe plusieurs variantes. Il s’appelle le farz forn (prononcé [fars furn] en pays léonard) (far au four) en breton. La plus connue est celle avec des pruneaux, bien que traditionnellement le far n’en comporte pas. La recette est très simple: œufs, beurre, sucre, farine et lait.
Far en latin signifie « froment, blé, gruau ». À l’origine, le far, très populaire dans toute la Bretagne, désignait une bouillie de farine de blé dur, de froment ou de sarrasin, salée ou sucrée, à laquelle on ajoutait des fruits secs tels que le pruneau ou le raisin. C’était donc un dessert peu coûteux, qui est devenu aujourd’hui un plat traditionnel de la Bretagne.
Les fars se servaient en tranches, le plus souvent nature, en entremets, ou en accompagnement de viande ou de légumes.
Il est possible d’ajouter du rhum brun dans cette recette.
La table nutritionnelle des aliments Ciqual de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), dans sa version de 2013, fournit les valeurs moyennes suivantes pour 100 g de far aux pruneaux : 392 kCal d’énergie apportés par 5,5 g de protéines, 18,5 g de lipides et 50,4 g de glucides (dont 26,0 g de sucres).