Flamiche

Flamiche : Une flamiche (ou flamique) est une sorte de tarte (ou tourte) traditionnelle sucrée ou salée de Belgique, du Nord de la France, des Flandres et de la Picardie, diversement garnie. Jadis, la flamiche était une galette de pâte à pain que l’on dégustait chaude, à la sortie du four, arrosée de beurre fondu.
Aujourd’hui, on y ajoute légumes ou fromage. Les flamiches ou flamiques aux légumes sont garnies d’un mélange de légumes étuvés et de jaunes d’œuf battus : la plus connue est la flamiche aux poireaux, dite « flamique à porions » en Picardie, où on la fait également avec de la citrouille et avec des oignons. Les flamiches au fromage se composent généralement d’un fromage « fort » genre maroilles.
On en compte plusieurs variantes parmi lesquelles :
– La flamiche à l’ancienne se prépare avec une pâte feuilletée à trois tours, à laquelle on incorpore du maroilles mi-affiné, écroûté, en même temps que le beurre ; cette galette se déguste en entrée chaude, avec de la bière.
– La flamiche dinantaise faite à base de fromage maigre (boulette de Romedenne) et d’œufs ; elle se déguste chaude et accompagnée d’un vin de Bourgogne. Cette spécialité de la cité des Copères est mise à l’honneur par la Confrérie des Quarteniers de la Flamiche Dinantaise (Confrérie CQFD) qui a été créée en 1956 et dont le but essentiel est « de faire connaître les spécialités et les charmes de la région dinantaise ainsi que les traditions culinaires régionales ». Il est possible de déguster la flamiche lors de la braderie de Dinant qui a lieu chaque année, à partir du premier week-end du mois de septembre et durant toute cette semaine ;
– La flamiche picarde, qui est une tourte aux poireaux souvent proposée dans les restaurants traditionnels en Nord-Pas-de-Calais-Picardie.
– La flamiche samarienne, tourte aux poireaux et au saumon frais originaire d’Abbeville et de la Baie de Somme.
– La flamiche au maroilles, originaire de Thiérache et de l’Avesnois.
– Dans le Hainaut, la flamique au fromage se présente comme une tourte, alors que, à Dinant, la tourtière, garnie d’une pâte à foncer ordinaire, est recouverte de fromage fort mélangé avec du beurre et des œufs.