Fromage glacé

Fromage glacé : Le fromage glacé est le nom donné, à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle, aux glaces moulées en cône. Ces « fromages », constitués à l’origine d’un simple appareil à glace diversement parfumé, devinrent plus tard les bombes glacées.
À cette époque, on appelait « fromage » non seulement le produit de la fermentation du lait caillé, mais toutes les préparations à base de lait, de crème fraîche et de sucre, pourvu qu’elles soient moulées : ainsi, le bavarois était dit « fromage bavarois ». Parmi les fromages glacés appréciés sous le second Empire, on retient le fromage à l’italienne, parfumé à la marmelade de cédrat et à l’eau de fleur d’oranger ; le fromage de parmesan, à la cannelle et au clou de girofle, versé dans un moule saupoudré de parmesan râpé ; le fromage à la chantilly, additionné de crème fouettée et de zeste de cédrat.