Kenkey (cuisine ghanéenne)

Kenkey (cuisine ghanéenne) : Le kenkey est un plat à base de maïs fermenté consommé au Ghana, en particulier par les populations Ga qui l’appellent komi et les Fante qui le nomment dokono.
Préparation : Le kenkey se prépare avec des grains de maïs séchés que l’on fait tremper dans l’eau pendant trois jours pour les ramollir et les faire fermenter. Lavés, ils sont envoyés à la minoterie (*) pour être moulus et transformés en pâte. La pâte fermentée est ensuite pétrie, puis séparée en deux parts. L’une est cuite, puis mélangée à l’autre moitié, crue.
Chez les Ga, ce mélange est enroulé dans des enveloppes d’épis de maïs qu’on fait bouillir longuement. Les Fante l’enveloppent dans des feuilles de bananier plantain.
L’eau du bouillon constitue un breuvage nourrissant, le otinshi nu.
Consommation du kenkey : Il peut accompagner des soupes et des ragoûts ou être servi nappé d’une sauce noire, le shito.
(*) Minoterie : Usine pour la transformation des grains en farine.