Lama

Lama : Le lama ou lama blanc (Nom scientifique : Lama glama) est un camélidé domestique d’Amérique du Sud.
Sa longévité est comprise entre 10 et 20 ans1. Une étude récente montre que, malgré quelques croisements, le lama, animal domestique, a pour plus proche cousin le guanaco, animal sauvage, alors que l’alpaga, animal domestique, a pour plus proche cousin la vigogne, animal sauvage.
Le terme « lama » est souvent utilisé de manière plus large pour s’appliquer aux quatre espèces animales proches qui constituent la branche sud-américaine des camélidés : le lama blanc lui-même, l’alpaga, le guanaco et la vigogne.
Le lama appartient à la famille des camélidés, leur sous-continent d’origine est l’Amérique du Nord. Ils ont disparu de l’Amérique du Nord pour une cause inconnue pendant la période de l’éocène certains ayant pu émigrer en Amérique du Sud.
Le lama est un animal qui rumine mais n’est pas classé parmi les ruminants.
Le lama a eu un rôle social et religieux. Utilisé comme bête de somme, il était aussi très apprécié pour sa fourrure et sa viande, mais sa charge maximale étant seulement d’une vingtaine de kilos, il ne peut être monté.
Comportement : Cri du lama : le lama s’exprime par toute une gamme de sons, qui peuvent traduire la tristesse, la mise en garde de ses congénères contre un danger supposé, l’hostilité vis-à-vis d’un rival, voire la satisfaction sexuelle.
Le lama crache pour sa défense (très rarement sur l’homme, plus souvent sur ses congénères). Ce crachat est constitué, dans les cas graves, de régurgitations gastriques visqueuses, plus fréquemment, d’une sorte de nébulisation salivaire qu’il projette sur l’objet de sa colère.

Lama