Loup (poisson)

Loup

Loup (poisson) : « Loup » est un nom vernaculaire ambigu désignant en français certains poissons de mer prédateurs. La réputation de férocité de ce poisson de la famille des Moronidés lui a valu ce surnom imagé sur les côtes méditerranéennes.
Parmi ceux-ci, plusieurs appartiennent au genre Anarhichas. Mais certains « bars », comme le bar commun (Dicentrarchus labrax) et le bar tacheté (Dicentrarchus punctatus), sont appelés « loups » dans la région méditerranéenne.
Espèces de poissons appelées « loup » :
(Note : certaines espèces peuvent avoir plusieurs noms).
Loup – bar commun (Dicentrarchus labrax) et Bar moucheté (Dicentrarchus punctatus)
Loup de l’Atlantique – voir plus bas Poisson-loup.
Loup de Bering – Anarhichas orientalis.
Loup gélatineux – Anarhichas denticulatus.
Loup marin Ce lien renvoie vers une page d’homonymie – voir plus bas poisson-loup.
Loup de mer  – Anarhichas lupus  et parfois le bar commun (Dicentrarchus labrax) et un requin renard (Alopias vulpinus).
Loup de mer bleu – voir plus haut Loup gélatineux.
Loup tacheté – Anarhichas minor.
Loup à tête large – voir plus haut Loup gélatineux.

(Voir Bar).

Emplois culinaires du loup : On cuisine le loup comme le bar : grillé, poêlé, en escalopines, en pavé (épais), en filet, en roulade, en brandade, à la plancha, en brochette, au gril, en croûte de sel, rôti au four, à la broche, en croûte feuilletée, à l’unilatérale, dans une feuille de bananier, en écailles de sel ou de légumes.
En entrée : en bortsch, en tartare, en carpaccio, en terrine, en pâté en croûte, en ballotine, en rillettes,…

Quelques préparations culinaires du loup :