Makizushi (cuisine japonaise)

Makizushi (cuisine japonaise) : Le makizushi (littéralement « sushi en rouleau » en japonais), est une spécialité culinaire japonaise.
Il est parfois appelé makimono (littéralement : « chose rouleau »), souvent simplement appelé maki en Europe.
Il se présente sous la forme d’un rouleau d’algue nori séchée entourant du riz blanc mélangé à du vinaigre de riz sucré, et farci par divers ingrédients tels des shiitake, du radis blanc ou encore de la choucroute ou condiments (comme le daïkon), et en particulier du poisson cru ou des plantes. Comme les autres sushis, on le trempe dans de la sauce soja salée, mélangée à de la pâte de wasabi, lors de sa consommation.
Il est très proche de son cousin de Corée, le « gimbap ».
En rōmaji (caractères de l’alphabet romain utilisés dans le cadre de l’écriture japonaise, dans les mots composés contenant sushi comme makizushi, sushi est orthographié avec un « z », pour rendre compte de la déformation de la prononciation des mots composés japonais appelée rendaku ; les orthographes erronées (maki sushi) sont cependant répandues en Europe, probablement pour que le consommateur fasse le lien avec le terme sushi.

Quelques sortes de maki d’origine japonaise :

Les makis japonais au poisson, crustacés et fruits de mer :

Les tailles des makis et autre maki :

Les makis d’origine occidentale : À partir de 1910 ont été introduit des makizushi au jambon. Dans les années 1970, les sushis sont à la mode, sur la Côte Ouest des États-Unis d’Amérique. C’est le lieu de naissance des rouleaux de Californie (California roll en anglais). En 1975, dans un livre sur les techniques des sushis, plus de 100 sortes d’ingrédients sont ajoutés à la recette des sushis, parmi lesquelles, le caviar, le bolet, le homard, le nattō (haricots de soja fermentés) ou encore des feuilles de brasénie (une plante aquatique appelée en chinois junsai ou chúncài).
On trouve de nos jours dans les magasins de sushi toutes ces sortes d’ingrédients. Cependant, les magasins (ou restaurants) s’appliquant à garder les recettes classiques sont généralement des magasins haut de gamme au prix élevé. Les sushis sont maintenant le plus souvent des plats à emporter, la fabrication des sushis à la maison tend par opposition à décroître.
Les noms des makizushi d’origine occidentale, sont comme tous les mots d’origine ni chinoise, ni japonaise, écrits en katakana (éléments d’un des trois ensembles de caractères de l’écriture japonaise avec les kanjis et les hiraganas). Ils comportent également la terminaison signifiant rouleau, mais d’après la prononciation anglaise roll, qui remplace la traditionnelle terminaison japonaise maki.

Quelques sortes de makis d’origine occidentale :